Activités / Prix Les Arts et la Ville / Prix Culture et développement

Prix Culture et développement 2010

Les lauréats
Les mentions
Les concourants

Le jury
Les photos de la remise des prix

Les lauréats


Agrandir

Municipalité de moins de 20 000 habitants

MONT-SAINT-HILAIRE
Intégration d’œuvres de Jordi Bonet dans un bâtiment municipal

Population : 17 209 habitants
Région :
Montérégie
Année de réalisation :
2009
Crédits photo :
Ville de Mont-Saint-Hilaire
Projet :
Située à flanc de montagne et bordée par la rivière Richelieu, en plein cœur de la vallée du Richelieu, la municipalité de Mont-Saint-Hilaire jouit d’un emplacement exceptionnel. Les paysages bucoliques de cette ville de nature, d’art et de patrimoine ont d’ailleurs inspiré plusieurs artistes de renom dont les œuvres ont marqué l’histoire de l’art au Québec, tels Ozias Leduc, Paul-Émile Borduas et Jordi Bonet, qui ont choisi Mont-Saint-Hilaire comme lieu privilégié de création.

En vertu des orientations de sa politique culturelle, Mont-Saint-Hilaire, en collaboration avec les institutions muséales de son territoire, s’est donné comme objectif de promouvoir le travail et l’héritage laissés par ces trois artistes emblématiques. Des points d’intérêt ont d’ailleurs été désignés en leur honneur, laissant ainsi des traces dans la mémoire collective et des sources d’inspiration intarissables pour des centaines d’artistes et d’artisans représentant aujourd’hui une force vive à Mont-Saint-Hilaire.

Grâce à l’entente de développement culturel conclue avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, la municipalité a pu réaliser, en 2009, son premier projet d’intégration de l’art à l’aménagement public. Deux œuvres de l’artiste catalan Jordi Bonet font maintenant partie d’un nouveau bâtiment municipal nommé en son honneur, le Pavillon Jordi-Bonet, situé au cœur de la municipalité. Conseillée par le Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire et La Maison amérindienne, la Ville a procédé au choix des œuvres et à leur intégration dans l’espace. Douze céramiques colorées de l’artiste, intitulées La nature en mouvement, donnent une âme à la grande salle communautaire du Pavillon Jordi-Bonet. De plus, l’œuvre L’Homme-soleil, un imposant bas-relief de 221 cm x 145 cm x 3,8 cm, est installée en plein centre du mur principal du hall d’entrée.

Par ce projet, la Ville a souhaité rendre hommage à l’artiste qui s’était installé à Mont-Saint-Hilaire avec sa famille en 1969, et souligner le 30e anniversaire de son décès. Il s’agit également d’une première action de la Ville visant l’instauration d’une politique d’acquisition d’œuvres d’art qui permettrait la mise en valeur et la diffusion d’œuvres d’artistes locaux ou régionaux dans les bâtiments et sur le territoire.

Les œuvres de Jordi Bonet confèrent une identité culturelle et une symbolique particulière au bâtiment dans lequel elles sont installées. Leur présence permet de sensibiliser les citoyens à l’art tout en faisant la promotion du dynamisme culturel de la municipalité.

Commentaires du jury :
Le jury reconnaît qu’il s’agit d’une belle intégration d’œuvres d’un artiste, d’une réussite esthétique assurée. Il souligne que ce projet est en continuité avec ce que Mont-Saint-Hilaire est en train de réaliser, c’est-à dire la mise en valeur d’œuvres existantes. Ce type de projet, qui fait la promotion d’une figure artistique locale, peut susciter un sentiment d’appartenance chez les citoyens et citoyennes.

Municipalité de  20 000 à moins de 100 000 habitants

MRC D'ARGENTEUIL
Projet Bébé chevreuil

Population : 30 578 habitants
Région :
Laurentides
Année de réalisation :
2009
Crédits photos :
Arozo Anwar
Projet :
 
La MRC d’Argenteuil, dans les Laurentides, compte un total de neuf municipalités, dont certaines présentent un taux élevé de décrocheurs et d’analphabètes. Afin de contrer la dévitalisation de certaines municipalités constituantes de la MRC et de venir en aide aux milieux défavorisés, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport a choisi d’y implanter, en 2005, un projet d’éveil à la lecture et à l’écriture (ELE) s’intégrant d’ailleurs au volet alphabétisation de la politique culturelle d'Argenteuil.

Le projet de produire un livre de bienvenue pour l’enfant à naître, en français et en anglais, a été créé à la suite d’une soirée de sensibilisation à la lecture et à l’écriture destinée aux élus de la région en octobre 2007. Le livre Bébé chevreuil découvre Argenteuil, distribué depuis juin 2009, a été réalisé dans le cadre de ce projet. Il s’agit d’un petit livre cartonné, dédicacé par le maire de la municipalité où habitent les nouveaux parents et remis à chaque nouveau-né du territoire. Le personnage principal est un faon, digne représentant de la richesse de la faune d’Argenteuil. Les illustrations ont été réalisées par des élèves en arts plastiques de quatrième et cinquième secondaire de l’École Polyvalente Lavigne de Lachute. Ces illustrations présentent les neuf municipalités d’Argenteuil ainsi que les éléments phares du patrimoine bâti et paysager de son territoire. Par ses couleurs et ses images, le livre offre aux parents un outil pratique et captivant pour éveiller un enfant à la lecture et à l’écriture. Il se veut également un moyen de développer la curiosité et le sens de l’observation.

Commentaires du jury :
Le jury a été charmé par cette réalisation exceptionnelle qui offre une réponse inédite, originale et émouvante au problème rencontré dans une région ayant un important taux de décrochage et d’analphabétisme. L'’initiation à la culture dès le plus jeune âge, pourra avoir un impact à long terme. Le jury salue également l’implication active des maires des villes participantes.

Municipalité de 100 000 habitants et plus

SHERBROOKE
Programme de soutien au développement culturel – Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke et Ville de Sherbrooke

Population : 152 027 habitants
Région :
Estrie
Années de réalisation :
2008-2011
Crédits photos :
De gauche à droite - André Simoneau et Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Projet :

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) et la Ville de Sherbrooke ont signé, en 2005, un protocole cadre de partenariat dans le but de coordonner leurs actions et leurs ressources dans des domaines précis, dont celui de la culture. Par la suite, les parties ont élaboré, puis mis en œuvre en juin 2008, un programme de soutien au développement culturel visant à favoriser à la fois l’accès des élèves de la CSRS aux réalisations des organismes culturels professionnels et celui des citoyens aux réalisations culturelles des élèves.

Le programme comporte trois volets :

Volet 1 : Sorties culturelles

Ce volet vise à accroître la fréquentation, par les élèves, des manifestations culturelles des organismes professionnels soutenus par la Ville.

Volet 2 : Invitations grand public

Ce volet entend soutenir la présentation, en dehors des écoles, des réalisations culturelles d’élèves de la CSRS et encourager la contribution financière du public.

Volet 3 : Organismes en résidence

Ce volet veut favoriser la contribution d’artistes, d’artisans, d’animateurs culturels, selon le cas, à la réalisation de projets culturels de longue haleine dans les écoles. L’entente actuelle couvre une période de trois ans.

Le programme vise en grande majorité les enfants et les adolescents, qui bâtiront la société de demain. Il entend favoriser chez ceux-ci l’appropriation des arts et de la culture en rendant les manifestations culturelles et artistiques accessibles à la clientèle des écoles, et ce, à l’intérieur même du calendrier scolaire. Le programme veut donner aux jeunes le goût de s’initier à des pratiques artistiques, d’aller au théâtre, de voir un spectacle de danse, d’entendre un concert, de visiter une exposition artistique, historique ou scientifique, de participer à une activité littéraire, bref de devenir, plus tard, un public éveillé, cultivé et ouvert.

Pour ce faire, le programme fait appel aux organismes culturels professionnels du milieu local : troupes de théâtre, compagnies de danse, orchestre symphonique, musées, galeries d’art, centres d’interprétation de l’histoire, bibliothèques publiques, regroupements d’artistes et d’artisans, association d’auteurs, organismes d’animation littéraire et de promotion du livre — autant d’intervenants reconnus dans leur milieu et soutenus financièrement par la Ville.

La démocratisation des arts et de la culture à laquelle contribue le programme a pour effet d’enrichir le milieu culturel sherbrookois et la qualité de vie des citoyennes et des citoyens, favorisant ainsi le développement culturel durable de la collectivité.

Commentaires du jury :

Le jury souligne la solidité du projet par la présence des différentes ententes ; MCCCF-ville, ville et Commission scolaire. Ils apprécient aussi le souci qu’ils ont eu de toucher toutes les formes d’art en termes de développement. Le jury salue la mobilisation du milieu par le partenariat exemplaire avec les nombreux organismes locaux.

Haut de la page

Les mentions

Municipalité de 20 000 à moins de 100 000 habitants

Victoriaville
Gala Juste pour en rire !

Commentaires du jury :
Le jury a apprécié ce projet théâtral novateur qui touche à une clientèle délaissée. Ce gala, qui réuni des apprentis-comédiens ayant différents types de limitations fonctionnelles, permet d’amener une réflexion citoyenne sur le respect aux différences, l'intégration et l'accessibilité au quotidien. Ce projet original et audacieux permet d’actualiser concrètement la politique d’accessibilité universelle de Victoriaville.

MRC de Témiscouata
Site Internet pou la culture Témiscouataine

Commentaires du jury :
Ce site Internet est une réponse intelligente à une problématique d’étalement du territoire. Le jury a trouvé l’initiative très intéressante. Ce projet à permis une mobilisation extraordinaire du milieu puisque le site est nourri par celui-ci. Cet inventaire en ligne qui touche l’ensemble de la vie culturelle de la région, est maintenant accessible par un plus grand nombre.

Haut de la page

Les concourants

Municipalités de 100 000 habitants et plus

Municipalités entre 20 000 et – de 100 000 habitants

Haut de la page

Le jury

Colette Brouillé, directrice générale Réseau indépendant des diffuseurs artistique unis (RIDEAU, Paul Langlois, chef de division, action culturelle et partenariats, Ville de Montréal, France Auger, conseillère municipale, Victoriaville

Haut de la page

Les photos de la remise des prix

-Pierre Bergeron, directeur du Service du loisir, de la culture et des communications de la Ville de Mont-Saint-Hilaire
-Michel Gilbert, maire de la Ville de Mont-Saint-Hilaire
-Jacques Asselin, maire de la Ville de Cabano, municipalité lauréate du prix Culture et développement de l’an dernier
-André Michel, président-fondateur du Musée des beaux-arts de Mont-Saint-Hilaire
-Colette Brouillé, directrice générale de RIDEAU


-Marc Carrière, directeur général et secrétaire-trésorier, MRC d’Argenteuil
-Louise Blouin, chargée de projets, Bébé chevreuil et coordonnatrice du comité ÉLÉ
-Émilie Villeneuve, membre du comité culturel permanent de la Ville de Rouyn-Noranda
-Catherine Lapointe, agente de développement culturel VVAP, MRC d’Argenteuil
-Colette Brouillé, directrice de RIDEAU


-Colette Brouillé, directrice générale de RIDEAU
-Chantal Gélineau, coordonnatrice au développement culturel de la MRC de Témiscouata et agente Villes et villages d’art et de patrimoine (VVAP)


Ville de Victoriaville, Gala Juste pour en rire !


Programme de soutien au développement culturel – Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke et Ville de Sherbrooke

Haut de la page

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés