Bulletin Le réseau

Envoi du 19 décembre 2011

Les Arts et la Ville à la une

Les Arts et la Ville souhaite la bienvenue à ses nouveaux membres!

Les Arts et la Ville souhaite la bienvenue dans son réseau à Autour de nous, regroupement artistique de Vaudreuil-Soulanges, à Projetto ainsi qu’à monsieur Marc Pronovost, consultant en art social.

La culture mise en pratique[s] : offre spéciale jusqu’au 20 décembre

la-culture-mise-en-pratiques-webLes Arts et la Ville offre à tous les fervents amateurs d’arts et de culture la possibilité de se procurer sa toute nouvelle publication, La culture mise en pratique[s] : Treize projets exemplaires issus de nos collectivités, au tarif spécial de 15 $ pour tous ! Faites vite, vous avez jusqu’à demain mardi le 20 décembre 2011 pour vous prévaloir de cette offre ! En savoir davantage au sujet de cet ouvrage publié par Les Arts et la Ville et la commander en ligne

Les inscriptions aux prix Les Arts et la Ville 2012 sont en cours

prix2012-depFaites valoir vos réalisations en participant aux prix Citoyen de la culture Andrée-Daigle, Aménagement, Culture et développement, ou encore au Prix francophone du développement culturel local ! Les municipalités, les MRC et les organisations culturelles ont jusqu’au vendredi 17 février 2012 à 16 h pour acheminer leur dossier de candidature. Les prix seront remis le 17 mai 2012 à l’occasion du 25e colloque annuel du réseau Les Arts et la Ville, à Rouyn-Noranda. Pour obtenir plus d’information au sujet de ces différents prix et consulter le guide de participation, visitez notre portail Web au www.arts-ville.org.

Organisez votre séjour en vue du 25e colloque annuel de Les Arts et la Ville !

carton-col-2012Les Arts et la Ville a présenté, le 7 décembre, la thématique de son 25e colloque annuel, qui aura lieu les 16, 17 et 18 mai 2012 au Centre de congrès de Rouyn-Noranda. Intitulée Culture locale, passeport mondial : un enjeu d’avenir pour les collectivités, cette rencontre proposera une réflexion sur la dimension internationale de la culture locale. Vous entendrez des témoignages éloquents de pratiques artistiques et culturelles innovantes issues de plusieurs régions du Québec, de l’Acadie et de la francophonie. Les conférenciers présenteront des projets audacieux qui ont fait appel à des stratégies originales portées par la ferme confiance en leur potentiel culturel pour prendre place sur l’échiquier mondial. Pour en savoir davantage au sujet de ce colloque, réserver votre hébergement et planifier vos déplacements, visitez le site Internet du réseau au www.arts-ville.org/activites/colloques-annuels/edition-2012.

Réagissez sur Facebook aux thèmes abordés dans nos conférences Web!

Les Arts et la Ville propose aux participants de ses différentes conférences Web de poursuivre leurs discussions et leurs échanges sur notre page Facebook. Qu’avez-vous pensé de la dernière conférence au sujet du financement privé de la culture ? N’hésitez pas à amorcer des dialogues, à poser des questions et à échanger avec les autres membres du réseau !

Le bulletin Le réseau fait relâche pendant la période des fêtes

Cette édition du bulletin Le réseau est la dernière de l’année 2011. Le prochain numéro paraîtra le 23 janvier. Prenez note que le bureau de Les Arts et la Ville sera fermé du 23 décembre au 3 janvier inclusivement. Toute l’équipe du réseau Les Arts et la Ville vous souhaite un heureux temps des fêtes en compagnie de vos proches !

carte-2011

Actualités culturelles

L’Agenda 21 de la culture du Québec est lancé !

agenda21qcLe gouvernement du Québec a présenté, le 5 décembre, l’Agenda de la culture du Québec. Ce document vient établir les principes et les objectifs pour faire de la culture une composante majeure et essentielle de la société, intégrée aux dimensions sociale, économique et environnementale du développement durable.

L’Agenda 21 de la culture du Québec propose des objectifs sur quatre grands thèmes :

  • la culture est porteuse de sens, d’identité, de valeurs et d’enracinement;
  • la culture est un vecteur de démocratie, de dialogue interculturel et de cohésion sociale;
  • la culture est un catalyseur de créativité, de développement économique et de création de richesse;
  • la culture est un élément structurant de l’aménagement et du développement des territoires.

L’Agenda 21 de la culture comprend une charte d’engagement qui s’adresse aux acteurs de tous les secteurs de la société. Cette adhésion permettra de joindre un mouvement collectif et collaboratif qui intègre la culture au développement durable. L’adhérent s’engage ainsi à faire connaître les principes de l’Agenda 21 de la culture, à mettre en œuvre tout moyen permettant de réaliser des actions qui cadrent avec ses objectifs ainsi qu’à partager ses expériences et expertises grâce à la plateforme d’échange et de communication.

Appuyez l’Agenda 21 de la culture du Québec
Les Arts et la Ville invite ses membres à appuyer la recherche d’un développement durable en tenant compte de la culture dans leurs actions, en adéquation avec les 21 objectifs exprimés dans l’Agenda 21 de la culture du Québec. Cet engagement peut être officialisé par la signature de la charte d’engagement volontaire disponible au www.agenda21c.gouv.qc.ca/charte.

Lancement du Chantier culture
Créé dans la foulée de la Stratégie de développement durable du gouvernement, l’Agenda 21 de la culture, qui constitue un précédent, contribuera à mettre sur pied un vaste chantier gouvernemental : le Chantier culture. Celui-ci se déploiera grâce à la participation des ministères et des organismes gouvernementaux à la mise en œuvre de projets qui intègrent la culture aux objectifs de développement durable.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 5 décembre 2011

De bonnes nouvelles pour le secteur des arts de la Nouvelle-Écosse

Une loi visant à la création de l’organisme Arts Nouvelle-Écosse a été présentée par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse le 1er décembre. Elle officialise également le Conseil de leadership pour la création en Nouvelle-Écosse. Ces deux structures ont été mises sur pied afin de respecter les engagements pris dans le plan du gouvernement provincial, un plan visant à appuyer le secteur des arts et de la culture.

Arts Nouvelle-Écosse est un organisme indépendant qui supervisera le financement du gouvernement provincial remis directement aux artistes. Il sera établi par une loi. Le gouvernement provincial nommera un conseil d’administration par intérim pour diriger la transition vers Arts Nouvelle-Écosse au début de l’année 2012. Arts Nouvelle-Écosse administrera des subventions provinciales d’une valeur de 2,4 millions de dollars qui seront remises directement aux artistes.

Le Conseil de leadership pour la création en Nouvelle-Écosse conseillera le gouvernement provincial dans l’élaboration d’une stratégie culturelle pour la Nouvelle-Écosse.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse, 1er décembre 2011

Monument en hommage aux femmes en politique : dévoilement du choix de l’artiste et de la maquette

Le nom de l’artiste retenu pour réaliser un monument en hommage aux femmes en politique le long de la façade sud de l’édifice de l’hôtel du Parlement, ainsi que la maquette du projet ont été dévoilés le 6 décembre. Il s’agit du sculpteur Jules Lasalle, qui a gagné plusieurs concours d’art public et créé des œuvres majeures au cours de sa carrière. Auteur de plusieurs sculptures d’envergure telles que la statue du premier ministre Robert Bourassa érigée sur la colline Parlementaire, monsieur Lasalle a dédié plusieurs de ses œuvres à des femmes marquantes, notamment les communautés religieuses féminines éducatrices, Marguerite Bourgeoys et Catherine de St-Augustin.

Le monument en hommage aux femmes en politique présentera des femmes d’action, déterminées et persévérantes, immortalisées dans un mouvement de marche vers l’avant, à l’image de ce qu’elles ont pu accomplir. Dans un esprit de dialogue et de collaboration, elles invitent les générations futures à poursuivre leur œuvre.

Le monument est le fruit d’un partenariat entre l’Assemblée nationale, la Commission de la capitale nationale du Québec, la Ville de Québec et le Conseil du statut de la femme. Il sera installé à l’automne 2012.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 6 décembre 2011

Les maires des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent feront verdir le paysage urbain

Dans le cadre d’une assemblée tenue à Chicago le 2 décembre, les maires de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, aux États-Unis et au Canada, se sont engagés à l’égard d’initiatives qui favoriseront la protection et la restauration de la plus grande étendue d’eau douce de surface au monde en verdissant le paysage urbain de leur ville. Ces projets contribuent tant à la protection de l’environnement qu’au bien-être économique et à la qualité de vie dans l’ensemble des villes de la région.

Les maires ont adopté une résolution concernant l’engagement à intervenir en vue de protéger et de remettre en état les Grands Lacs et le fleuve en favorisant la restauration urbaine verte. Des initiatives comme la restauration des habitats sauvages, des marécages et des rives et l’intégration de l’infrastructure verte dans le paysage urbain apportent de nombreux résultats favorables. Dans les endroits comme Chicago, ces efforts d’écologisation aident à favoriser la santé environnementale des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent, tout en générant des avantages économiques en attirant des visiteurs, en créant des emplois et en améliorant la qualité de vie des citoyens. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, 2 décembre 2011

Nouveau-Brunswick : dévoilement du thème de la Semaine du patrimoine 2012

Afin de souligner le bicentenaire de la guerre de 1812, la Semaine du patrimoine de 2012 au Nouveau-Brunswick se déroulera sur le thème Guerre et paix. Néo-Brunswickois sont invités à célébrer la Semaine du patrimoine du 13 au 20 février prochain en participant à une multitude d’activités. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Nouveau-Brunswick, 9 décembre 2011

Le gouvernement du Canada investit 13 millions de dollars dans la chaîne francophone TV5

Le gouvernement du Canada versera en 2011-2012 jusqu’à 13 millions de dollars pour appuyer TV5 Québec Canada et TV5MONDE. Rappelons qu’en 2008, une contribution de 25 millions de dollars sur cinq ans à TV5MONDE et TV5 Québec Canada avait été annoncée par le gouvernement canadien.

La chaîne TV5 est le plus important réseau télévisuel francophone au monde. Cette chaîne internationale rejoint actuellement plus de 220 millions de foyers dans le monde, dont près de 7 millions au Canada. Elle diffuse des émissions en langue française dans quelque 200 pays et, ce faisant, contribue au rayonnement et à la vitalité du français. La chaîne est issue d’un partenariat de plus de 25 ans entre cinq gouvernements de la francophonie, soit ceux du Canada, du Québec, de la France, de la Suisse et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. TV5 Québec Canada diffuse au minimum 15 % de contenu canadien, dont des émissions produites par des francophones vivant en situation minoritaire.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Canada, 6 décembre 2011

Développement culturel local

Inauguration d’Agara, un lieu culturel dans la communauté innue de Uashat-Maliotenam

agaraLe 14 décembre a été inauguré Agara, un lieu culturel récemment construit dans la communauté innue de Uashat-Maliotenam, dans la région de la Côte-Nord. Ce lieu comprenant un atelier, une galerie d’art ainsi qu’une résidence d’artistes est dirigé par l’artiste multidisciplinaire innu Ernest «Aness» Dominique. La mission du centre varie selon les disciplines qui y sont pratiquées :

  • La mission de la galerie d’art est de promouvoir les arts et l’histoire autochtones à travers les yeux et les mains des artistes qu’elle représente. La galerie se veut une vitrine professionnelle pour le talent des gens d’ici, en plus d’offrir des visites privées avec dégustation de vin et de bouchées apéritives à saveur traditionnelle.
  • La mission de l’école d’art CLIFFS-AGARA est de transmettre le savoir d’artistes professionnels à la population, en plus de rapprocher les peuples par l’apprentissage de l’art.
  • La résidence d’artistes est un lieu d’immersion dans la culture et les arts, un milieu d’apprentissage et de repos afin de laisser l’artiste baigner dans un univers différent du sien et surtout, de stimuler son esprit créatif. La résidence d’artistes Rio Tinto – IOC est la première résidence d’artistes autochtone au Québec.

Sources :

La salle Gilles-Carle de Maniwaki déménage

La salle Gilles-Carle de la Maison de la culture de la Vallée-de-la-Gatineau, qui a été détruite par le feu en 2009, sera réaménagée dans l’auditorium de la Cité étudiante de la Haute-Gatineau, à Maniwaki. Ce projet de salle de spectacle moderne est évalué à 6,4 millions de dollars. L’option de construire la salle dans un édifice neuf, proposée il y a quelque temps, a été abandonnée pour des raisons financières.

Source : Charles Thériault. « La salle de spectacles Gilles-Carle de Maniwaki s’envole en fumée », Le Droit, 7 décembre 2011, p. 32

Un projet de reconstruction pour le Musée d’art contemporain de Montréal

Le Musée d’art contemporain (MAC) a présenté récemment un projet de reconstruction estimé à 88 millions de dollars. L’objectif de ce projet, qui se fera à l’emplacement même du MAC, est de doubler l’espace d’exposition. Actuellement, 1,5 % de la collection est exposée; le Musée vise les 8 % pour se rapprocher des normes de l’UNESCO, qui suggère aux institutions muséales de présenter au public un minimum de 10 % de leur collection permanente. Ce projet, qui pourrait voir le jour d’ici quelques années, serait financé par le MAC et sa fondation ainsi que par les gouvernements fédéral et provincial.

Source : Éric Clément. « Un projet de 88 millions pour un nouveau musée d’art contemporain », La Presse, 12 décembre 2011

Côte-Nord : lancement du projet La Virée de la culture

Le lancement du projet La Virée de la culture s’est déroulé le 8 novembre en présence des deux promoteurs, le Musée régional de la Côte-Nord et Panache Art actuel, et de leurs partenaires. La Virée de la culture, en établissant un réseau de diffusion d’expositions itinérantes sur l’ensemble du territoire, permettra de faire circuler plus largement le travail des artistes en arts visuels et des organismes patrimoniaux locaux, d’encourager et de stimuler la création locale ainsi que d’assurer une présence sur la scène culturelle à l’échelle régionale. La Côte-Nord ne dispose actuellement que d’un seul lieu de diffusion professionnel, soit le Musée régional de la Côte-Nord.

L’aide gouvernementale dont ce projet a bénéficié se décline comme suit : 25 000 $ proviennent du programme Aide aux projets – Accueil, du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, et sont destinés au Musée régional de la Côte-Nord pour le volet patrimonial, et 20 000 $ sont versés par le Conseil des arts et des lettres du Québec au regroupement d’artistes professionnels Panache Art actuel, pour le volet artistique.

Source : Communiqué diffusé par le conseil régional de la culture et des communications de la Côte-Nord, 8 novembre 2011

Bientôt un musée des lilas à Saint-Georges, en Chaudière-Appalaches

La municipalité de Saint-Georges, dans la région de la Chaudière-Appalaches, deviendra l’hôte d’une collection de plus de 1 000 cultivars de lilas : Le Musée des Lilas – The Lilac Museum. Il s’agit d’un projet unique, d’envergure internationale et porteur de développement durable.

Ce projet résulte d’une entente de quatre ans entre la municipalité et la Société d’horticulture La Chaudière Fleurie. Il s’intègre dans le scénario de revitalisation du centre-ville récemment adopté par le conseil municipal. Le musée s’ajoutera au domaine de la Seigneurie, un ensemble environnemental de plus de 80 hectares et un parc intergénérationnel élaboré depuis les 15 dernières années qui attire annuellement des milliers de visiteurs. En savoir davantage sur ce projet

Source : Communiqué diffusé par la municipalité de Saint-Georges, 5 décembre 2011

Charlevoixculturel.com, un site entièrement consacré à la culture

charlevoixculturelLe site www.charlevoixculturel.com, lancé à l’été, est le fruit d’une collaboration entre la MRC de Charlevoix et la MRC de Charlevoix-Est. Le site est constitué d’un calendrier des activités, d’un répertoire des artistes, des organismes et des travailleurs culturels, ainsi que d’une section regroupant des références en matière de culture. Le site se veut donc un canal de diffusion des activités tenues partout dans Charlevoix, une plate-forme pour présenter ceux et celles qui font la culture ainsi qu’un pôle de référence unique. Il répond à une demande exprimée à maintes reprises par divers intervenants culturels.

Ce projet a été réalisé dans le cadre des ententes de développement culturel convenues entre le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, les MRC de Charlevoix-Est et de Charlevoix ainsi que les centres locaux de développement (CLD) de Charlevoix-Est et de Charlevoix.

Source : Communiqué diffusé par le CLD de la MRC de Charlevoix-Est, 20 juin 2011

Un lieu permanent pour les artisans en métiers d’art de Trois-Rivières

EMA (Expérience Métiers d’art) a ouvert ses portes le 1er décembre à Trois-Rivières. L’endroit, situé dans la maison Hertel-de-la-Fresnière, sera consacré aux artisans professionnels de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Une boutique, un espace d’exposition ainsi qu’un lieu d’apprentissage sont proposés au public. Ce projet a été réalisé conjointement par Culture Mauricie et le Regroupement des métiers d’art de la Mauricie. Pour en savoir davantage, visitez le www.emametiersdart.ca.

Sources :

La Ville de Montréal appuie la reconnaissance de la culture comme l’un des quatre piliers du développement durable

La Ville de Montréal a répondu favorablement à l’appel du secrétariat mondial de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) visant la promotion de la culture comme l’un des quatre piliers du développement durable, au même titre que le développement social, l’économie et l’environnement, en vue du Sommet de Rio + 20 qui se déroulera en juin 2012. À cet effet, une déclaration officielle qui place la culture au cœur même de l’avenir de la métropole a été adoptée.

Cette déclaration se décline en deux aspects, soit de soutenir le développement du secteur culturel et de garantir que la culture occupe une place légitime dans l’ensemble des politiques publiques municipales. Montréal fait figure de pionnière en cette matière. En effet, la Politique de développement culturel, le Plan d’action 2007-2017 – Montréal, métropole culturelle et le Plan de développement durable de la collectivité montréalaise soutiennent avec vigueur le développement culturel. Par ailleurs, l’Administration a intégré la culture dans plusieurs politiques publiques adoptées ces dernières années, dont la Politique familiale, la Stratégie de développement économique, la Charte des droits et des responsabilités et Montréal 2025. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par la Ville de Montréal, 5 décembre 2011

Un projet de salle de spectacle à Victoriaville

La municipalité de Victoriaville a annoncé le 13 décembre qu’un centre de diffusion culturelle, comprenant des salles professionnelles de spectacle, sera construit à Victoriaville. Ce centre sera situé en plein cœur du centre-ville. La salle principale pourra accueillir jusqu’à 900 spectateurs. Une seconde salle à géométrie variable et d’une capacité maximale de 400 personnes, une salle d’exposition ainsi que les espaces nécessaires pour l’administration, la technique et le soutien à la scène y seront juxtaposés. Le centre devrait ouvrir ses portes à la fin de 2013. Visionner la vidéo promotionnelle

Le projet présenté est estimé à quelque 21 millions de dollars et sera financé ainsi : la municipalité de Victoriaville y investira quatre millions de dollars et le gouvernement du Canada un peu plus d’un million de dollars. En outre, une somme d’un million de dollars sera investie par le milieu. Le gouvernement du Québec devrait confirmer son soutien financier en 2012.

Source : Communiqué diffusé par la municipalité de Victoriaville, 13 décembre 2011

Lévis : cinq nouvelles oeuvres ajoutées à la collection municipale

Le conseil municipal de Lévis a entériné le 5 décembre les recommandations d’acquisition de cinq nouvelles œuvres d’art dans le cadre de sa Politique d’acquisition et de gestion d’œuvres d’art. Un comité d’acquisition avait pour mandat de recommander au conseil municipal l’acquisition des œuvres d’art dans le but de les intégrer à la collection de la Ville. Parmi les 93 œuvres qui lui ont été soumises, le comité en a retenu cinq : Emmanuel de Louise Carrier, Coopération de Johanne Duchaine, La rame de Jean-Paul Garneau, Monte-pente de Claudette Rinfret et Libération 1 de Hugues Soucy.

Avec l’adoption de la Politique d’acquisition et de gestion d’œuvres d’art mise en place en 2010, la municipalité de Lévis souhaitait se doter d’un outil concret pour démontrer au milieu artistique professionnel la reconnaissance de l’apport des artistes au développement culturel de la ville. De plus, la diffusion de ces œuvres dans des espaces publics permet d’accroître la présence des arts sur le territoire.

Source : Communiqué diffusé par la municipalité de Lévis, 6 décembre 2011

Politiques et ententes

La MRC des Laurentides présente sa première politique culturelle

pol-cul-mrc-laurentidesEn adoptant une première politique culturelle, la MRC des Laurentides s’engage à proposer des orientations claires, structurantes et durables qui permettront d’intégrer les enjeux culturels dans les stratégies de développement durable tout en tenant compte de la diversité des besoins, des secteurs et des populations. La MRC souhaite également jouer un rôle de soutien auprès des municipalités, en les appuyant par des actions complémentaires, respectueuses des mandats et des responsabilités de chacun.

Par l’intermédiaire de sa politique, la MRC précise également les principales orientations de développement culturel qu’elle entend privilégier :

  • Stimuler le renouvellement de l’identité laurentienne et du sentiment d’appartenance par la protection et la mise en valeur des paysages et des patrimoines identitaires.
  • Redonner de la vitalité aux noyaux villageois en encourageant la participation citoyenne à la vie culturelle.
  • Encourager une contribution accrue des arts et de la culture au maintien de la qualité de vie en soutenant la vitalité culturelle.
  • Favoriser une intégration de la culture dans l’offre touristique en appuyant le dynamisme et le rayonnement des arts et de la culture.

Les élus de la MRC reconnaissent ainsi l’importance de la culture dans le développement du sentiment de fierté et d’appartenance des citoyens, dans leur qualité de vie et dans la mise en valeur des richesses collectives. Consulter la politique culturelle

Source : Communiqué diffusé par la MRC des Laurentides, 7 décembre 2011

La MRC de Portneuf adopte son plan d’action culturel

En novembre 2011, le conseil de la MRC de Portneuf a adopté son Plan d’action culturel 2011-2015. Des démarches afin de trouver le financement nécessaire à la réalisation des projets sont en cours, notamment le renouvellement de l’entente de développement culturel avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et l’établissement de partenariats régionaux. Consulter le plan d’action

Source : Site Internet de Portneuf culturel, www.portneufculturel.com

Renouvellement de l’entente de développement culturel avec l’Institut culturel Avataq

Le gouvernement du Québec a annoncé le 12 décembre le renouvellement de l’entente de développement culturel signée avec l’Institut culturel Avataq, assortie d’une somme de 1 185 000 $. Le siège social de l’Institut est situé à Inukjuak, au Nunavik. Toutefois, par souci d’efficacité et d’économie, l’organisme a fait le choix d’aménager ses bureaux administratifs ainsi que sa réserve muséale à Montréal. Ces nouveaux locaux ont d’ailleurs été inaugurés le 12 décembre.

L’Institut culturel Avataq, fondé en 1980, a pour mission de protéger et de promouvoir la langue et la culture inuites. Il voit à l’organisation de multiples activités culturelles et dirige d’importantes recherches concernant l’archéologie et les connaissances traditionnelles inuites. Parmi les autres principaux champs d’intervention d’Avataq, mentionnons la Conférence des aînés inuits, le patrimoine archéologique, l’ethnohistoire, la muséologie, l’aide à la diffusion des arts de la scène et le développement des équipements culturels au Nunavik.

La contribution financière du gouvernement du Québec pour le renouvellement de l’entente de développement culturel est versée en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. Cette entente permettra d’une part au ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine de maintenir son appui au développement culturel du Nunavik, un territoire éloigné, occupé par un peu plus de 10 000 personnes réparties dans 14 villages nichés sur le littoral de la baie d’Hudson, du détroit d’Hudson et de la baie d’Ungava.

D’autre part, cette entente permettra à l’Institut culturel Avataq de réaliser cinq mandats, soit : offrir une expertise et des conseils en culture aux communautés du Nunavik; assurer la concertation culturelle locale et régionale au profit des collectivités; définir, protéger et mettre en valeur les éléments du patrimoine matériel et immatériel; documenter et rendre disponibles les connaissances historiques et culturelles; et favoriser l’établissement de liens intergénérationnels. De fait, l’Institut entretient des relations constantes avec plusieurs intervenants culturels du Nunavik, tels que la Conférence des aînés, les 14 villages nordiques, la Société Makivik et l’Administration régionale Kativik.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 12 décembre 2011

Un premier budget affecté au plan d’action de la politique culturelle de la MRC de Papineau

La MRC de Papineau a adopté récemment un budget de plus de 104 900 $ qui sera affecté au plan d’action de sa politique culturelle, une première pour la MRC. Une somme de 25 000 $ sera tirée des quotes-parts des municipalités, et le reste proviendra à la fois du Pacte rural, du centre local de développement et du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Ces fonds assureront entre autres la présence du Centre d’action culturelle.

Source : La Petite-Nation. « Une première à la MRC de Papineau : un budget pour la culture », 25 novembre 2011

Patrimoine

Lancement de l’inventaire du patrimoine bâti de la MRC de La Matapédia

inventaire-mrc-matapediaLa MRC de La Matapédia a présenté en novembre le premier inventaire du patrimoine bâti de son territoire. Celui-ci comprend un rapport synthèse dressant le portrait patrimonial de chaque municipalité. Il contient en outre une description historique et architecturale des 100 bâtiments d’intérêt supérieur, présentée sous forme de fiches disponibles sur Internet. L’inventaire comprend également les fiches descriptives de 300 bâtiments classés comme étant d’intérêt secondaire. Finalement, il énumère une série de recommandations visant la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine matapédien.

Cet inventaire contribuera à soutenir les municipalités dans l’application de la réglementation relative au patrimoine bâti, et sensibilisera les propriétaires quant au potentiel de leur bâtiment patrimonial. Consulter l’inventaire en ligne

Source : L’Avant-Poste. « La MRC dévoile son inventaire en patrimoine bâti », 30 novembre 2011

Les travaux de rénovation de la maison patrimoniale Lynch-Staunton de Lavaltrie ont commencé!

Les travaux de rénovation de la maison ancestrale Lynch‐Staunton à Lavaltrie ont officiellement débuté le 8 décembre. Au total, une somme de 175 000 $ a été investie pour aménager la maison de manière à pouvoir accueillir le Cercle de fermières de Lavaltrie, qui a pour objectif d’en faire un lieu de rassemblement où seront enseignées les techniques artisanales de nos aïeules.

La maison a été acquise par la Ville de Lavaltrie en 2007. Les travaux consistent à la mise aux normes du bâtiment pour lui donner une vocation publique. La réfection des balcons ainsi qu’un aménagement paysager sont également prévus. Les rénovations se termineront au printemps.

Source : Communiqué diffusé par la municipalité de Lavaltrie, 9 décembre 2011

La MRC de Charlevoix-Est présente son inventaire des bâtiments agricoles

La MRC de Charlevoix-Est a présenté, le 7 décembre, son premier inventaire des bâtiments agricoles du territoire. Le résultat de ce travail prend deux formes : un rapport synthèse et les fiches d’inventaire des 55 bâtiments qui, en fonction de critères précis, ont été jugés d’intérêt supérieur. Le rapport synthèse dresse un portrait de la situation actuelle quant à la présence et à la conservation des bâtiments agricoles anciens et propose une description historique et architecturale de ces bâtiments en général et des particularités locales. Un lexique et les fiches sommaires de tous les bâtiments recensés lors du préinventaire complètent le document, ainsi qu’une série de recommandations en faveur de la sauvegarde et de la mise en valeur des bâtiments du secteur agricole.

Pour consulter l’inventaire en ligne, visitez le www.patrimoine‐culturel.gouv.qc.ca. Cliquer à gauche sur Patrimoine immobilier. Dans la section Inventaire‐évaluation, choisir dans le menu déroulant : Inventaire du patrimoine agricole de la MRC de Charlevoix‐Est (2011‐2011), puis lancer la recherche.

Source : Communiqué diffusé par la MRC de Charlevoix-Est, 7 décembre 2011

Inauguration de la gare ferroviaire de Tring-Jonction

L’inauguration officielle de la gare ferroviaire entièrement restaurée de Tring-Jonction s’est déroulée le 2 décembre. Les travaux de restauration et de mise en valeur de ce lieu patrimonial ainsi que l’aménagement de la nouvelle bibliothèque municipale et de salles d’exposition ont nécessité des investissements de 1,3 million de dollars. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Canada, 2 décembre 2011

Infrastructures

L’ancienne bibliothèque Memphrémagog sera convertie en centre d’arts visuels

La municipalité de Magog a entamé depuis quelques mois le processus de transformation de l’ancienne bibliothèque en centre d’arts visuels. L’objectif de ce projet est d’accroître la visibilité des arts visuels sur le territoire de Magog et de les rendre plus accessibles aux citoyens et aux touristes.

Le centre d’arts visuels de Magog accueillera notamment le Musée international d’art naïf de Magog, le Comité d’action culturelle de Magog, le Circuit des arts Memphrémagog, Visa-Art et EstivArts. Le Musée international d’art naïf y disposera d’un espace muséal pour ses expositions temporaires et permanentes, alors que les autres organismes et activités se partageront une galerie d’art au sein du même bâtiment. À la suite de l’annonce récente de la dissolution de Creatio Centre d’artistes, la municipalité envisage certaines solutions pour que les artistes qui bénéficiaient des services du centre d’artistes continuent d’avoir leur place dans le paysage culturel magogois. L’inauguration de ce nouveau centre d’arts visuels de Magog est prévue pour juin 2012.

Source : Communiqué diffusé par la municipalité de Magog, 5 décembre 2011

Ressources et idées

Cinquante ans d’intégration des arts à l’architecture au Québec

50-ans-art-archiLe gouvernement du Québec a publié en septembre l’ouvrage 1961-2011 : 50 ans d’intégration des arts à l’architecture. Cette publication a été conçue à l’occasion des 50 ans de la Politique d’intégration des arts à l’architecture. À l’intérieur se trouvent 50 œuvres reproduites qui illustrent plusieurs approches et disciplines, témoignant ainsi de la grande diversité des œuvres créées au cours des années. Consulter la publication en ligne

Source : Site Internet du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Les politiques culturelles provinciales et territoriales du Canada : origines, évolutions et mises en oeuvre

politiques-cult-provincialesLe livre Les politiques culturelles provinciales et territoriales du Canada : origines, évolutions et mises en œuvre traite de diverses questions touchant l’histoire des politiques culturelles canadiennes, de leur institutionnalisation et de leur instrumentalisation. Cet ouvrage a été publié par Les Presses de l’Université Laval sous la direction de mesdames Monica Gattinger et Diane Saint-Pierre.

De quelle façon les gouvernements infranationaux canadiens sont-ils intervenus et interviennent-ils actuellement dans la vie culturelle et artistique des citoyens ? Sur quels fondements ont-ils basé et basent-ils de nos jours leurs interventions en ce domaine ? Comment traduisent-ils les notions de culture et de politique culturelle au fil du temps ? Quels ont été les facteurs de changement et les sources d’influence à l’origine de la mise en œuvre des politiques culturelles provinciales et territoriales ? Quels en sont les objectifs et les finalités ainsi que les outils d’intervention privilégiés au fil des décennies ? Les réponses ne sont pas simples, mais multiples et complexes de par les idéaux fondateurs et l’historicité des provinces et des territoires canadiens, leurs capacités et leurs ressources, et aussi de par les valeurs et les identités propres des populations qui y habitent, leurs attentes et leurs demandes ainsi que les visées de leurs gouvernements successifs. En savoir davantage

Source : Site Internet des Presses de l’Université Laval

Les codes QR dans les expositions muséales : à utiliser avec modération

qrUne récente étude réalisée par le Bloomfield Science Museum à Jérusalem démontre qu’il est plus judicieux de limiter l’utilisation de codes QR dans une exposition que de les employer à profusion. Le code QR est un code en deux dimensions lu par un lecteur de code-barres ou un téléphone portable et qui donne accès à de nombreux renseignements.

L’étude révèle que les visiteurs tendent à se désintéresser de ces codes s’ils sont utilisés en très grand nombre. Plus les visiteurs progressent dans l’exposition, moins ils se servent des codes QR proposés. Pour en savoir davantage, consultez le sommaire de cette étude (en anglais seulement). Vous souhaitez apprendre comment générer de tels codes ? Consultez le guide en ligne créé par l’Association of Nova Scotia Museums.

Source : Réseau canadien d’information sur le patrimoine. « Avec modération svp! », Bulletin de nouvelles, décembre 2011

Recherches et statistiques

Une analyse des tendances dans les bibliothèques publiques canadiennes

Une étude a été réalisée en 2011 par Lumos Research, pour le Conseil des bibliothèques urbaines du Canada, au sujet de l’évolution des tendances dans les bibliothèques publiques canadiennes de 2000 à 2009. L’environnement de la bibliothèque a subi des changements substantiels au cours de la dernière décennie. Les bibliothèques font donc face à de nouveaux défis. Cette étude a été réalisée afin de venir en aide aux bibliothèques et aux intervenants dans les bibliothèques.

Le nombre de transactions par habitant a augmenté de 45 % au cours de la dernière décennie, passant de 16,6 à 24,1 % en moyenne. Une forte part de cette augmentation est due à l’arrivée du numérique. Par exemple, l’utilisation de bases de données électroniques (abonnements à la bibliothèque par Internet, recherche dans les bases de données en ligne) a plus que doublé. Les visites des sites Web des bibliothèques et des catalogues en ligne ont été multipliées par cinq. En outre, la moyenne du nombre de documents empruntés par habitant a également augmenté de 16 % au cours de la dernière décennie, tandis que la moyenne du nombre de visites en personne est restée stable.

Comparativement à la hausse rapide des visites des sites Web des bibliothèques, les transactions électroniques en étaient encore à leurs débuts en 2009, avec un taux d’utilisation de 0,71 % par habitant, ce qui représente moins de 3 % de toutes les transactions. Cependant, les bibliothèques doivent s’attendre à une croissance rapide de ces transactions virtuelles au cours des prochaines années, et devront être prêtes à y faire face.

De plus, l’étude démontre que la grande majorité des besoins financiers des bibliothèques publiques ont été comblés par les municipalités. Le financement accordé par les gouvernements provinciaux n’a pas suivi l’augmentation des besoins des bibliothèques au cours des 10 dernières années; le financement fédéral représente seulement une fraction d’un pour cent de toutes les recettes.

Il est possible de consulter en ligne le sommaire de cette étude ou encore le rapport complet pour en savoir davantage (en anglais uniquement).

Source : Site Internet du Conseil des bibliothèques urbaines du Canada

Les nouvelles formes de participation du public muséal

getting-inUne étude menée par la James Irvine Foundation, aux États-Unis, démontre, en se basant sur les résultats d’enquêtes faites auprès de plus de 100 organisations culturelles à but non lucratif des États-Unis, d’Australie et de la Grande-Bretagne, qu’il se crée actuellement de nouvelles formes de participation du public dans les musées. Les visiteurs choisissent de s’investir davantage par de nouveaux moyens :  la participation collective, la cocréation et le public-artiste en sont des exemples. Les organismes culturels qui cherchent de nouvelles manières d’attirer le public trouveront dans cette étude de multiples pistes. Consulter le rapport (en anglais seulement)

Source : Réseau canadien d’information sur le patrimoine. « Participation collective, cocréation et public-artiste : de nouvelles formes de participation du public muséal », Bulletin de nouvelles, décembre 2011

L’impact économique du tourisme culturel en 2007 au Canada

Hill Stratégies Recherche a publié en décembre les résultats d’une étude menée en 2007 sur l’impact économique du tourisme culturel et sportif au Canada. Au chapitre des recettes touristiques, le rapport indique qu’en 2007, les touristes qui ont participé à des activités culturelles ont dépensé un total de huit milliards de dollars. En matière d’impact économique net, les touristes culturels ont généré une activité économique de 5,1 milliards de dollars, créé plus de 110 000 emplois à temps plein et versé 419 millions de dollars en revenus de taxation. En savoir davantage au sujet de cette étude

Source : Hill Stratégies Recherche. « L’impact économique du tourisme culturel et sportif au Canada en 2007 », Recherches sur les arts, décembre 2011, vol. 10, no 6

Scène internationale

Des sièges réservés pour les utilisateurs de Twitter dans plusieurs salles de spectacle américaines

Depuis 2009, plusieurs salles de spectacle prestigieuses aux États-Unis, tel le National Symphony Orchestra de Washington, réservent des sièges spécialement pour les adeptes de Twitter ! Les spectateurs de ces tweet seats, installés dans le fond de la salle pour ne pas gêner les autres spectateurs avec l’écran lumineux de leur téléphone intelligent, sont donc invités à partager en direct leurs commentaires et leurs impressions avec la communauté numérique. Ce phénomène tend d’ailleurs à gagner en popularité, car le taux d’utilisation et de satisfaction de ce nouveau service demeure très élevé.

Source : Le Devoir. « Merci de ne pas éteindre vos cellulaires ! », 12 décembre 2011, p. B7

Un guide sino-européen de la culture

europe-chineUn an de recherches, dont plus d’une centaine d’entretiens et de discussions avec les acteurs du monde culturel au sujet d’expériences de collaboration entre l’Europe et la Chine, a abouti à la publication du guide Europe-China Cultural Compass. L’ouvrage, qui comprend un glossaire de termes interculturels essentiels, constitue une mine de renseignements utiles pour la coopération : information générale sur l’Europe et la Chine (histoire, société, médias, systèmes de valeurs, etc.) et sur les différences dans le fonctionnement des secteurs culturels européen et chinois, récits d’expériences d’acteurs culturels et analyse du cycle d’un projet soulignant les difficultés rencontrées, les pratiques mises en œuvre et les enseignements tirés. Enfin, le guide comporte un important chapitre consacré aux ressources.

Le projet de guide sino-européen de la culture s’inscrit dans le cadre d’un dialogue continu entre l’Europe et la Chine. Il répond à la nécessité de mener une réflexion sur ce dialogue et de le nourrir d’information, afin d’améliorer en permanence le processus, et vise à mieux comprendre la coopération culturelle sino-européenne. L’objectif est de préparer les acteurs culturels à mener des collaborations. Destiné aux lecteurs chinois comme européens, le guide a été réalisé en deux versions, l’une en chinois et l’autre en anglais, afin de répondre aux besoins des deux lectorats cibles. Consulter le guide en ligne (en anglais seulement)

Source : Site Internet du réseau EUNIC (European Union National Institutes for Culture), www.eunic-online.eu/fr/node/376

Colloques, rencontres et formations

Colloque sur l’avenir du quartier Griffintown de Montréal le 20 janvier 2012

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) présentera un colloque sur l’avenir du quartier Griffintown le vendredi 20 janvier 2012 à l’École de technologie supérieure.

L’avant-midi sera consacré à une description de l’état des lieux par la Ville de Montréal et à la présentation de modèles inspirants pour le redéveloppement du secteur. En après-midi se tiendront deux sessions de travail, avec la participation de personnes-ressources, sur les thématiques suivantes : Griffintown, un quartier authentique, mixte et dense; Griffintown, un quartier animé, vert et dynamique. Il y aura également plusieurs kiosques d’information sur l’évolution du quartier Griffintown et sur les projets en cours.

Les participants inscrits recevront un programme détaillé du colloque au cours des prochaines semaines. Celui-ci sera suivi de séances d’audition de mémoires par l’OCPM, en février 2012, sur les principes d’aménagement à mettre en avant pour la revitalisation du secteur. L’entrée est gratuite, mais l’inscription est obligatoire. Les places sont limitées. S’inscrire en ligne

Source : Site Internet de l’Office de consultation publique de Montréal, http://ocpm.qc.ca/inscription-griffintown-colloque

Nominations

Nominations au Conseil des arts et des lettres du Québec

Madame Phoebe Greenberg et monsieur Michel Biron ont été nommés, le 30 novembre, membres du conseil d’administration du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 30 novembre 2011

Un nouveau membre au conseil d’administration de la Société de développement des entreprises culturelles

Madame Carole Baillargeon a été nommée membre du conseil d’administration de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) le 30 novembre.
Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 30 novembre 2011

Madame Hélène Nadeau nommée directrice générale du Conseil québécois du théâtre

Le Conseil québécois du théâtre a annoncé le 1er décembre la nomination de madame Hélène Nadeau au poste de directrice générale. Elle succède à Martine Lévesque qui occupé ce poste pendant plus de trois ans.

Source : Communiqué diffusé par le Conseil québécois du théâtre, 1er décembre 2011

Fabien Gabel à la tête de l’Orchestre symphonique de Québec

L’Orchestre symphonique de Québec (OSQ) a accueilli, le 1er décembre, son nouveau directeur musical, le Français Fabien Gabel. Riche d’une grande expérience internationale, monsieur Gabel donnera son premier concert devant public les 3 et 12 août 2012 lors de l’Estival, un nouveau festival symphonique que produira l’OSQ.

Source : Communiqué diffusé par l’Orchestre symphonique de Québec, 1er décembre 2011

Du nouveau au Mondial des Cultures de Drummondville

Le Mondial des Cultures a annoncé récemment la nomination de monsieur Charles Guillemette à la direction générale du festival et de madame Vicky Côté à titre de directrice des ventes et des affaires corporatives.

Source : Site Internet du Mondial des Cultures, www.mondialdescultures.com

Offres d'emploi

Directeur administratif ou directrice administrative, La Centaurée, laboratoire de cirque équestre

Date limite pour déposer une candidature : 5 janvier 2012

Consulter l’offre d’emploi

Adjoint ou adjointe à l’administration, Fédération culturelle canadienne-française

Date limite pour déposer une candidature : 5 janvier 2011

Consulter l’offre d’emploi

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés