Bulletins et communiqués

Actualités culturelles

Première rencontre des intervenants de la danse de la francophonie canadienne

6 décembre 2010  |  Aucun commentaire

Des danseurs, des chorégraphes et des interprètes de la francophonie canadienne se sont réunis à Ottawa du 13 au 15 novembre dernier pour participer à la première Rencontre des intervenantes et intervenants de la danse de la francophonie canadienne. Plusieurs personnes clés du secteur de la danse de la francophonie canadienne se sont réunies pour discuter des enjeux propres à cette discipline et de l’importance de la langue dans le processus de création en danse, discipline dite non linguistique. Pour les quelque 20 danseurs d’un peu partout au Canada présents, cette première rencontre aura permis de bâtir un pont entre le secteur de la danse et la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), mais aussi de réfléchir aux enjeux spécifiques du secteur de la danse et de sa pratique dans les communautés linguistiques œuvrant en milieu minoritaire.

Après cette rencontre, les membres de la FCCF se sont réunis en conseil national. Ceux-ci ont adopté à l’unanimité trois résolutions qui feront en sorte que les intervenants en danse de la francophonie canadienne reçoivent un accompagnement de la part de la FCCF afin de mieux se mobiliser et se concerter entre eux, mais aussi avec les organismes représentés au sein du réseau de la FCCF.

Source : Communiqué diffusé par la FCCF, 18 novembre 2010

Renouvellement de l’entente entre Bibliothèque et Archives nationales du Québec et la Bibliothèque nationale de France

6 décembre 2010  |  Aucun commentaire

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et la Bibliothèque nationale de France (BnF) ont signé, le 26 novembre, le renouvellement de la convention de coopération qui les lie depuis 1996. Cette nouvelle entente, d’une durée de trois ans, prévoit la poursuite des projets communs mis en œuvre ces dernières années par BAnQ et la BnF, soit un site Internet sur les relations France-Québec depuis 1760, un catalogue collectif de cartes géographiques de la Nouvelle-France, des partenariats scientifiques, l’accueil de personnel professionnel et de chercheurs et la collaboration dans le domaine de la diffusion culturelle.

Elle ouvre également de nouveaux champs de collaboration dans le secteur de la littérature jeunesse, en matière de partage et d’échange de notices bibliographiques ainsi que dans les domaines de l’archivage du Web et du dépôt légal numérique.

Rappelons également que BAnQ et la BnF collaborent activement au développement du Réseau francophone numérique, créé en 2006 afin de promouvoir la numérisation et la diffusion en ligne du patrimoine documentaire des pays de la francophonie.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 26 novembre 2010

Le Musée de la civilisation de Québec conclut une entente avec le musée du quai Branly de Paris

6 décembre 2010  |  Aucun commentaire

Le Musée de la civilisation, à Québec, et le musée du quai Branly, à Paris, ont signé, le 26 novembre, une entente-cadre visant à créer et à réaliser un programme de coopération entre ces deux institutions prestigieuses. La présentation de deux expositions majeures dans ces institutions d’ici 2013 constitue le noyau de cette entente, signée pour une période de trois ans.

Ainsi, le Musée de la civilisation et le musée du quai Branly prépareront et présenteront conjointement l’exposition Samouraï mettant notamment en valeur la collection d’armures de Jean-Gabriel Barbier-Mueller. L’exposition sera présentée en 2011 au musée du quai Branly et en 2012 au Musée de la civilisation. De plus, les deux musées présenteront une exposition sur les populations polynésiennes autochtones de Nouvelle-Zélande intitulée E TU AKE (Maoris debout), en provenance du Musée Te Papa Tongarewa de Wellington (Nouvelle-Zélande). Cette exposition sera à Québec en 2012 et à Paris en 2013. L’entente prévoit également l’échange d’information sur les intérêts respectifs des deux institutions, en particulier sur leurs expositions en cours et à venir.

Au cours des dernières années, le musée du quai Branly et le Musée de la civilisation ont établi une coopération qui s’est matérialisée notamment par la présentation, du 27 mai 2008 au 1er mars 2009, au Musée de la civilisation, d’une exposition produite par le musée du quai Branly : Le musée du quai Branly. Regards sur la diversité culturelle, présentée dans le cadre des fêtes entourant le 400e anniversaire de Québec.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 26 novembre 2010

Création d’une école des arts de la scène à l’Île-du-Prince-Édouard

6 décembre 2010  |  Aucun commentaire

Une nouvelle école des arts de la scène du Canada atlantique sera créée à l’Île-du-Prince-Édouard. C’est ainsi que naîtra le Holland College School of Performing Arts (École des arts de la scène du Collège Holland), grâce à un partenariat entre le Centre des arts de la Confédération et le Collège Holland. Ces deux partenaires sont tout particulièrement qualifiés pour créer cette nouvelle école. Le Centre des arts de la Confédération est un centre national des arts lauréat qui présente l’un des plus anciens festivals de comédies musicales au pays, le Festival de Charlottetown. Pour sa part, le Collège Holland est un établissement d’enseignement postsecondaire de réputation internationale. En septembre 2011, l’École des arts de la scène offrira un programme de deux ans menant à un diplôme en musique contemporaine et un programme de certificat d’un an sur les bases des arts de la scène. En septembre 2012, on y ajoutera un programme de deux ans menant à un diplôme en danse.

Source : Communiqué diffusé par le Centre des arts de la Confédération, 29 novembre 2010

Dévoilement des trois Capitales culturelles du Canada de 2011

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Les municipalités de Lévis, au Québec, de Charlottetown, à Île-du-Prince-Édouard, et de Vancouver, en Colombie-Britannique, seront les Capitales culturelles du Canada en 2011.

La municipalité de Lévis pourra ainsi réaliser de nombreuses activités grâce au financement accordé, dont les célébrations liées aux festivités marquant son 375e anniversaire, un festival d’art patrimonial, le Festirail, la création d’une fresque historique ainsi que plusieurs festivals des arts de la scène. La municipalité de Lévis pourra recevoir jusqu’à un million de dollars.

De son côté,  la municipalité de Charlottetown mettra sur pied plusieurs activités, dont un concert, des ateliers sur la planification urbaine, des visites de studios et de galeries, des célébrations multiculturelles, le rendez-vous Nuit blanche axé sur les jeunes artistes, un jardin traditionnel autochtone, un festival francophone et acadien, des courts métrages ou des productions interactives mettant en valeur la ville, un salon du livre, des ateliers d’artisanat, des journées de découverte des arts, une pièce de théâtre autochtone et une série d’œuvres artistiques illustrant la Confédération. La municipalité de Charlottetown pourra recevoir une aide maximale de 500 000 dollars.

Finalement, la municipalité de Vancouver organisera également une foule d’activités, dont les célébrations pour marquer son 125e anniversaire, un rendez-vous littéraire, des visites libres de lieux municipaux, des espaces piétonniers pour l’art public, une création d’œuvre d’art par un artiste des Premières Nations, une série d’affiches sur des femmes remarquables, un programme de murales et un spectacle multimédia fondé sur les pratiques culturelles d’autochtones et d’immigrants. La municipalité de Vancouver recevra une somme allant jusqu’à 1,75 million de dollars.

Le titre de Capitale culturelle du Canada est accordé selon les réalisations des villes candidates qui démontrent leur engagement à soutenir les arts et la culture. Le financement accordé, qui permet la réalisation d’activités de célébration des arts et de la culture, varie selon la taille des municipalités.

Sources :

Étude pancanadienne sur l’effet des technologies numériques sur le secteur culturel

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Le Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) a entamé en octobre une étude pancanadienne sur l’effet des technologies numériques sur le secteur culturel. Cette étude, qui sera menée par le Groupe Nordicité, vise à mesurer l’incidence du numérique sur la main-d’œuvre dans huit domaines culturels : le cinéma et la télévision, la création littéraire et l’édition, les arts de la scène, les arts visuels et les métiers d’art, les médias numériques, la musique et l’enregistrement sonore, le patrimoine (archives, bibliothèques, musées et le patrimoine bâti) et la radiodiffusion. Les divers éléments de la chaîne de création, lesquels comprennent la création, la production, la fabrication, la distribution et la diffusion, et la préservation dans les organisations et les entreprises sans but lucratif et à but lucratif, seront également examinés. Au cours des huit prochains mois, des consultations à l’échelle pancanadienne seront réalisées avec des leaders du milieu culturel afin de cerner, à l’aide de sondages et d’entrevues, les problèmes qui touchent le milieu en matière de ressources humaines. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par le CRHSC, 27 octobre 2010

Un site Internet d’information à propos du projet de loi C-32 qui vise à moderniser la Loi sur le droit d’auteur

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Le site Internet Culture équitable regroupe plusieurs intervenants du milieu culturel qui souhaitent faire connaître leur position à l’égard du projet de loi C-32, proposé par le gouvernement fédéral et qui vise à moderniser la Loi sur le droit d’auteur. On y trouve entre autres de la documentation générale sur le sujet ainsi qu’un résumé du projet de loi. Pour en savoir davantage, consultez le www.cultureequitable.org.

Source : Site Internet de Culture équitable

La Ville de Montréal nommée vice-présidente de la Commission culture de l’organisation internationale Cités et Gouvernements Locaux Unis

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

La Ville de Montréal a accepté, le 26 octobre, la vice-présidence de la Commission culture de l’organisme Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU). Elle rejoint ainsi, à la vice-présidence, les villes de Lille, en France, de Stockholm, en Suède, et de Buenos Aires, en Argentine, ainsi que celle de Barcelone, en Espagne, qui occupe la présidence. Montréal est engagée dans CGLU depuis sa fondation, en 2004. Le maire de Montréal, monsieur Gérald Tremblay, est le vice-président de la section Amérique du Nord.

Fondée en 2004, CGLU est le résultat de la fusion de la Fédération mondiale des cités unies (FMCU) et de l’Union internationale des villes et pouvoirs locaux (IULA). L’organisation est établie à Barcelone, mais est présente dans 136 des 191 États membres des Nations Unies. Son président actuel est le maire de Paris, monsieur Bertrand Delanoë. CGLU représente et défend les intérêts des collectivités locales sur la scène mondiale et s’est fixé pour mission d’être la voix unifiée et le défenseur de l’autonomie locale démocratique, c’est-à-dire de promouvoir ses valeurs, ses objectifs et ses intérêts, par la coopération entre les collectivités locales, comme au sein de la communauté internationale.

La Commission culture de CGLU est née de la volonté du Groupe de travail sur la culture de CGLU d’inscrire le dialogue interculturel et la culture comme moyens de développement durable dans les priorités de l’organisme. Constitué en 2005, le Groupe de travail sur la culture s’est essentiellement affairé à la diffusion et à la mise en œuvre de l’Agenda 21 de la culture, qui est le document de référence en politiques culturelles adopté par CGLU en 2004.

Source : Communiqué diffusé par la Ville de Montréal, 2 novembre 2010

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés