Bulletins et communiqués

Patrimoine

Les oeuvres de Jacques Viger classées documents patrimoniaux

25 juin 2014  |  Aucun commentaire

Le 8 mai dernier, la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, a classé sept documents patrimoniaux de Jacques Viger en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Tous ces documents sont l’œuvre de Jacques Viger, premier maire de Montréal. Mémorialiste, ce dernier a également joué un rôle important dans la transmission des connaissances de son époque aux générations futures. Les documents témoignent de ses multiples sujets de prédilection et activités, présentent des œuvres artistiques d’un grand intérêt et comportent de précieux renseignements sur l’histoire de Montréal et du Québec.

Les documents visés sont :

Chacun de ces documents est présenté dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Source : Nouvelle diffusée par le ministère de la Culture et des Communications du Québec, mai 2014

Découverte des assises de la maison du fondateur de la ville d’Alma

25 juin 2014  |  Aucun commentaire

Des archéologues ont découvert les assises de la première maison d’Alma, soit celle du fondateur de la ville, Damase Boulanger.

Depuis trois ans, ils mènent des fouilles sur l’île Sainte-Anne afin de découvrir ces fondations. Jusqu’à ce jour, ils avaient trouvé de nombreux objets, mais n’avaient pas encore découvert de traces de la maison ancestrale, dont la construction remonte à 1863.

« En 1865, Damase a rapatrié sa famille et il a commencé à vivre ici jusqu’à sa mort, en 1882. Après, son fils Arthur a habité la maison », explique la responsable des fouilles, Gisèle Piedalue.

C’est la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean qui a lancé le projet, il y a trois ans. La découverte des assises de la maison représente évidemment une excellente nouvelle.

Au cours des prochaines semaines, les archéologues vont sécuriser et solidifier le site. La Société d’histoire du Lac-Saint-Jean souhaite le mettre en valeur afin que les Almatois puissent en profiter.

Source : Nouvelle diffusée sur le site Web d’ICI Radio-Canada, le 6 juin 2014

Montréal met à jour son répertoire des bâtiments patrimoniaux menacés

25 juin 2014  |  Aucun commentaire

Les membres du comité exécutif de la Ville de Montréal ont approuvé, le 28 mai dernier, la mise à jour du répertoire des bâtiments patrimoniaux nécessitant des travaux de restauration.

L’exercice, qui vise à prévenir la démolition hâtive des bâtiments d’intérêt patrimonial publics et privés de l’île, devrait être terminé d’ici la fin de l’année, a confirmé le président du comité, Pierre Desrochers.

Cette volonté fait suite à la démolition, en mars dernier, de la maison Redpath, un bâtiment centenaire situé au centre-ville. Plusieurs groupes de défense du patrimoine avaient d’ailleurs décrié l’inertie de la Ville dans ce dossier.

« Suite à la saga de la maison Redpath, il était essentiel de travailler en amont et de trouver les outils nécessaires pour prévenir ce genre de problème. Je pense qu’il était plus que temps qu’on travaille en ce sens », a déclaré le maire de Montréal, Denis Coderre. Selon lui, cette mesure permettra de dresser le portrait des bâtiments sur lesquels il faut agir avant qu’il n’y ait « plus rien à faire » que de les démolir.

« Ce que l’on souhaite faire, c’est de bonifier le répertoire et que tous les édifices à risque d’être démolis ayant besoin de mise en valeur ou de restauration soient répertoriés pour qu’on ait un portrait global à la grandeur de la ville », a indiqué la responsable du patrimoine au sein du comité, Manon Gauthier. Cette dernière estime par ailleurs que l’implication des 19 arrondissements montréalais sera « essentielle » au projet.

Source : Article de Patrice Georges publié dans Le Journal de Montréal, le 28 mai 2014

La MRC des Chenaux a terminé l’inventaire de son patrimoine bâti

25 juin 2014  |  Aucun commentaire

La MRC des Chenaux a terminé l’inventaire de son patrimoine bâti effectué dans le cadre de son entente de développement culturel avec le ministère de la Culture et des Communications.

Cet inventaire totalise 166 fiches informatisées d’immeubles répartis dans 10 municipalités de la MRC. Les données, qui seront d’ailleurs versées dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec, serviront à produire de petits guides du promeneur illustrés proposant des circuits particuliers pour chaque municipalité.

L’inventaire présente notamment plusieurs caractéristiques propres aux anciens villages du chemin du Roy. Le comité culturel de la MRC a demandé aux diverses sociétés d’histoire du territoire, qui sont neuf au total, d’effectuer une présélection de 30 bâtiments présentant un potentiel historique par municipalité.

Source : Article de Louise Plante publié dans Le Nouvelliste, le 26 mai 2014

À la découverte des cimetières de Coaticook

25 juin 2014  |  Aucun commentaire

La Ville de Coaticook a dévoilé une toute nouvelle attraction touristique mettant en valeur son patrimoine religieux : Paroles d’outre-temps.

Cette tournée des cimetières coaticookois propose un circuit classique, avec des panneaux d’interprétation et un dépliant, ainsi qu’une expérience rehaussée par la technologie numérique grâce à un audioguide accompagné de photos et de documents d’archives.

Cette visite multimédia mène à la découverte de 10 cimetières où des personnages racontent l’histoire du lieu ainsi que celle de quelques personnes qui y sont inhumées.

Parmi les 10 cimetières, plusieurs étaient naguère à l’abandon ou presque. Après des efforts et des investissements afin de restaurer plusieurs des stèles funéraires et de rendre les lieux accessibles, ces cimetières sont maintenant revitalisés et prêts à accueillir les visiteurs.

Ce projet a été financé conjointement par la Ville de Coaticook et le ministère de la Culture et des Communications, avec le soutien du Pacte rural 2007-2014 ainsi que du Fonds Neil & Louise Tillotson de la New Hampshire Charitable Foundation.

Source : Communiqué diffusé par la Ville de Coaticook, le 17 juin 2014

Inauguration du circuit patrimonial de Brompton, en Estrie

25 juin 2014  |  Aucun commentaire

Le nouveau circuit patrimonial de Brompton, en Estrie, a été inauguré le 9 juin dernier par le comité du patrimoine de la Ville. En tout, 11 bâtiments historiques, dont la forge de la St-Francis Mills et l’ancien bureau de poste de Bromptonville, composent le circuit. À pied, à vélo ou en voiture, les citoyens et les touristes pourront en apprendre davantage sur le passé de la municipalité.

Le lancement du circuit coïncide avec celui du site Web circuitbrompton.com, qui présente l’historique des bâtiments en anglais et en français en plus d’offrir un service de géolocalisation aux utilisateurs de téléphones intelligents.

Michaël Jacques, originaire de Bromptonville, a effectué un travail de caractérisation pour composer les textes d’information. « On va prendre un territoire précis et on va faire des recherches pour savoir quelles traces du passé on peut retrouver. Nécessairement, avec le temps, toutes les personnes qui habitent un endroit vont avoir une influence sur la forme des habitations, la manière dont elles sont placées par rapport à la rivière, etc. », explique-t-il.

En feuilletant les archives de la Société d’histoire de Sherbrooke, de l’Université de Sherbrooke, de l’archidiocèse de Sherbrooke et des ouvrages sur l’histoire de Bromptonville, l’étudiant en histoire à l’Université de Sherbrooke est parvenu à retracer l’histoire de ces bâtiments.

Source : Article d’Ismael Toulouse publié dans La Tribune, le 10 juin 2014

Lac-Etchemin publie une brochure sur son patrimoine bâti et paysager

25 juin 2014  |  Aucun commentaire

La Municipalité de Lac-Etchemin a présenté, en collaboration avec le comité de suivi de la politique culturelle, sa deuxième brochure patrimoniale intitulée Circuit du patrimoine bâti et paysager : guide du promeneur.

Cette brochure invite les visiteurs à un voyage à travers les paysages, l’architecture et l’histoire lacetcheminois. Un premier parcours piétonnier, au centre-ville, débute à l’église Sainte-Germaine et propose la découverte de neuf bâtiments du patrimoine. Les visiteurs sont, par la suite, invités à circuler en automobile dans le second parcours pour découvrir sept paysages et six autres demeures patrimoniales.

La brochure comprend des recherches historiques sur les 15 bâtiments et sept paysages présentés. Elle présente des photographies de l’époque ainsi que de l’information synthétique et facile à consulter.

C’est la firme Ruralys de La Pocatière qui a réalisé la brochure avec le soutien de nombreux bénévoles de Lac-Etchemin. Ruralys est une entreprise d’économie sociale, à but non lucratif, qui met à la disposition des communautés rurales un guichet unique de connaissances et de compétences sur le patrimoine rural.

Ces initiatives au regard de la mise en valeur du patrimoine s’inscrivent dans le cadre de l’entente de développement culturel conclue entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la Municipalité de Lac-Etchemin.

Source : Communiqué diffusé par la Municipalité de Lac-Etchemin, le 18 juin 2014

La Ville de Sherbrooke soutient la rénovation de la cathédrale Saint-Michel

25 juin 2014  |  Aucun commentaire

Le conseil municipal de la Ville de Sherbrooke a accordé une aide financière de 750 000 $, à raison de 150 000 $ par année pendant cinq ans, au projet de rénovation de la cathédrale Saint-Michel. Cette subvention s’inscrit dans le cadre du Programme d’aide à la rénovation-restauration des édifices ayant une valeur architecturale et patrimoniale exceptionnelle.

La Ville de Sherbrooke se joint ainsi au ministère de la Culture et des Communications, au Conseil du patrimoine religieux ainsi qu’à un comité composé d’une vingtaine de professionnels et de gens d’affaires de Sherbrooke dans ce programme de rénovation de la cathédrale Saint-Michel de près de huit millions de dollars.

La première phase des travaux débutera au cours de l’été et se terminera au cours de l’automne. D’autres travaux auront lieu pendant les deux prochaines années.

La Ville de Sherbrooke a mis en place son programme d’aide financière pour aider les propriétaires d’immeubles ayant une valeur patrimoniale et architecturale exceptionnelle à effectuer les travaux de rénovation et de restauration rendus nécessaires au fil du temps. Depuis la mise en place du programme, le Séminaire de Sherbrooke et l’ancienne église St-Peter’s ont pu en bénéficier.

Source : Nouvelle diffusée par le bureau du maire sur le blogue de la Ville de Sherbrooke, le 2 juin 2014

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés