Bulletins et communiqués

Patrimoine

Quatre capsules vidéo sur le patrimoine agricole montérégien

24 septembre 2013  |  Aucun commentaire

Le 7 septembre dernier a eu lieu le lancement de quatre capsules vidéo montrant des pratiques agricoles de la Montérégie avant l’arrivée de la machinerie moderne.

D’une durée approximative de quatre minutes chacune, les capsules présentent des outils et des équipements agricoles utilisés dans le Québec des années 1840 à 1935. Elles mettent également en scène d’anciennes pratiques agricoles telles que le cardage de la laine et le ferrage d’un cheval. Conçues pour un large public avide de patrimoine et d’histoire, ces capsules pourront devenir un outil pédagogique et de référence. Elles sont diffusées sur le site Web de l’Association provinciale du patrimoine agricole du Québec ainsi que sur YouTube.

Les capsules ont été réalisées avec la participation des membres de l’Association en Montérégie et du cinéaste Luc Bouvrette. Le ministère de la Culture et des Communications a aussi contribué à leur réalisation en accordant à l’Association une aide financière de 12 000 $ dans le cadre de son programme Aide aux projets.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 7 septembre 2013

La Ville de Saint-Eustache obtient une aide financière pour restaurer le manoir Globensky

3 septembre 2013  |  Aucun commentaire

manoir-globensky

Le ministère de la Culture et des Communications a accordé une aide financière de 272 500 $ à la Ville de Saint-Eustache pour restaurer le manoir Globensky. Ce bâtiment historique abrite aujourd’hui la maison de la culture et du patrimoine ainsi que diverses expositions temporaires.

Le domaine Globensky est une vaste propriété bourgeoise qui a été aménagée dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le domaine est situé au cœur du noyau villageois de l’ancienne seigneurie de la Rivière-du-Chêne, dans la ville de Saint-Eustache. Il a été classé en 1961 et cette protection inclut le manoir, qui est un témoin de la fin du régime seigneurial, et le vaste terrain paysager qui est entouré d’un muret de pierres.

En plus de la subvention de 272 500 $ accordée par le ministère de la Culture et des Communications et provenant du Fonds du patrimoine culturel québécois, la Ville de Saint-Eustache consacre une somme de 302 669 $ à ces travaux, qui visent plus particulièrement la restauration de deux murs extérieurs du bâtiment, comprenant un mur de pierres et des boiseries, de même que celle du muret de pierres entourant le domaine.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 19 juin 2013
Information sur l’image : Domaine Globensky. Vue avant. Jean-François Rodrigue 2004, © Ministère de la Culture et des Communications

Dépôt du plan de conservation du site patrimonial de Sillery, à Québec

3 septembre 2013  |  Aucun commentaire

Le ministère de la Culture et des Communications a présenté, le 12 juillet dernier, le plan de conservation du site patrimonial de Sillery ainsi qu’une série de mesures visant à assurer la conservation de ce territoire protégé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Le plan a été élaboré à la suite de la consultation publique sur le projet de plan de conservation qu’a mené le Conseil du patrimoine culturel du Québec du 20 février au 3 avril 2013. À cette occasion, quelque 270 mémoires ont été portés à l’attention du Conseil, dont environ 70 ont été présentés publiquement lors des séances d’audition.

Les préoccupations abordées par les citoyennes et les citoyens ont trouvé écho dans le plan de conservation. À la lumière des nombreux commentaires reçus, le document a été revu de façon à proposer un plan plus précis, mieux adapté et plus complet. Il en résulte un plan enrichi qui permettra de mieux baliser de futures interventions respectueuses de l’histoire de ce site patrimonial.

Toutefois, certaines demandes exprimées par les différents intervenants dépassaient les limites prévues par la Loi sur le patrimoine culturel. Le Ministère a donc proposé un certain nombre d’actions qui s’ajoutent au plan de conservation.

Ainsi, une table de concertation sous la responsabilité du Ministère et de la Ville de Québec sera créée. Elle réunira les principaux acteurs s’intéressant à l’avenir du site patrimonial de Sillery et aura notamment pour mandat de proposer un plan de protection et de mise en valeur du site.

Comme la Loi ne permet pas la détermination de secteurs non constructibles, des zones qui réclament une grande vigilance ont été définies. C’est le cas notamment du secteur des grands domaines ainsi que de la plupart des espaces verts, y compris la falaise. L’étude des demandes d’autorisation dans ces zones sera abordée avec une attention particulière et avec comme mot d’ordre : préservation du patrimoine et intervention minimale. Dans le même ordre d’idées, les interventions dans les secteurs des noyaux ouvriers du site patrimonial de Sillery feront l’objet d’un contrôle strict pour préserver le cachet historique exceptionnel de ceux-ci.

Par conséquent, le Conseil du patrimoine culturel du Québec fournira un avis sur les projets Woodfield et Le Domaine Sous les Bois en fonction de ces lignes directrices et du plan de conservation.

Par ailleurs, le projet de création d’un sentier linéaire est en voie de réalisation grâce au travail commun de la Ville de Québec et de la Commission de la capitale nationale, auxquelles le Ministère offre son soutien et son expertise.

Quant à l’augmentation souhaitée des espaces accessibles au public, une étude de faisabilité permettra de proposer les meilleurs scénarios possible pour ce qui est du territoire visé et de suggérer un organisme et un mode de gestion à cet effet.

Des discussions seront également entreprises avec la Ville de Québec pour enrichir l’entente de développement culturel et y inclure des actions visant la protection et la mise en valeur du site patrimonial de Sillery. Le Ministère est prêt à augmenter de façon substantielle les sommes qu’il y investit.

Le Ministère examinera en outre la possibilité et la pertinence de réviser les limites du site patrimonial de Sillery. Le possible redécoupage pourra donner lieu à une consultation publique, comme cela est prévu dans la Loi.

Le Ministère proposera aussi un projet d’amendement législatif pour permettre d’inclure dans la Loi sur le patrimoine culturel des dispositions visant à accroître la portée des plans de conservation, notamment la création de zones non constructibles, et de moduler les mesures de contrôle à l’intérieur d’un site déclaré. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 12 juillet 2013

Montréal adopte le Plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal

3 septembre 2013  |  Aucun commentaire

La Ville de Montréal a annoncé, le 16 août dernier, l’adoption du Plan de protection et de mise en valeur du Vieux-Montréal, qui répond à l’essentiel des recommandations formulées en mai 2013 par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM). Ce plan a pour objectifs d’affirmer et d’enrichir l’identité du Vieux-Montréal, centre historique de la ville.

Selon Élaine Ayotte, responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif de la Ville, « l’adoption de ce plan mettra en place des mesures de protection et de mise en valeur en lien avec l’importance du statut patrimonial de ce haut lieu historique de la ville. Il dotera ainsi notre métropole culturelle, francophone et cosmopolite, d’un cadre d’intervention intégré pour le déploiement des investissements issus de l’Entente sur le développement culturel de Montréal. L’objectif visé, c’est de donner au lieu de fondation de Montréal une place de choix au cœur des célébrations du 375e anniversaire de Montréal en 2017 ».

La réalisation du plan repose sur une stratégie qui s’articule selon les trois axes suivants :

  • Soutenir un milieu de vie de qualité, adapté à la vie quotidienne et générant sa propre vitalité l’année durant ;
  • Protéger le paysage historique du Vieux-Montréal et encadrer son évolution ;
  • Créer une destination renommée procurant une expérience authentique et enrichissante aux Montréalais et aux visiteurs de la grande région métropolitaine, du Québec ou d’ailleurs.

La consultation publique, organisée autour de trois forums thématiques, a permis de rassembler 400 personnes de tous les milieux et de recueillir 39 mémoires et interventions. La prise en compte des recommandations du rapport de l’OCPM s’est notamment traduite dans le plan par :

  • Des précisions quant à l’objectif poursuivi, qui reflète davantage l’importance accordée à l’affirmation de l’identité du Vieux-Montréal et à son enrichissement ;
  • Des mesures mieux définies destinées à améliorer la relation du Vieux-Montréal avec le fleuve par la conciliation des objectifs d’aménagement du Vieux-Port et de la rue de la Commune ;
  • Une révision de l’approche du plan en matière de verdissement pour viser l’augmentation de l’offre en parcs de proximité et en espaces verts ;
  • L’ajout de stratégies ou de moyens suggérés par l’OCPM à plusieurs mesures ;
  • La détermination de mesures prioritaires dans la mise en œuvre du plan.

Les élus ont également accepté, sur recommandation de l’OCPM, qu’un plan d’action soit rédigé prochainement pour guider la mise en œuvre des mesures pour la protection et la mise en valeur du Vieux-Montréal. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par la Ville de Montréal, le 16 août 2013

Un avis d’intention de classement pour le site archéologique des Couvents-de-Château-Richer

3 septembre 2013  |  Aucun commentaire

Dans le cadre du Mois de l’archéologie, le ministère de la Culture et des Communications a annoncé la signature d’un avis d’intention de classement pour le site archéologique des Couvents-de-Château-Richer, à Château-Richer, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

L’avis d’intention de classement vise à protéger le terrain du couvent de Château-Richer. Des interventions archéologiques ont révélé les fondations des deux premiers couvents ayant été construits sur le site. Les vestiges d’un moulin à vent, d’une laiterie et d’autres dépendances aménagées jusqu’au XIXe siècle ont également été retrouvés. Tous ces vestiges nous renseignent sur la vie quotidienne des occupants des lieux depuis le Régime français.

Le site des Couvents-de-Château-Richer présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique et archéologique. En effet, l’endroit témoigne du peuplement de la Côte-de-Beaupré et de l’histoire de l’enseignement. Il s’agit du seul site connu au Québec associé à l’enseignement aux jeunes filles en milieu rural au cours du Régime français. Le couvent, qui est situé sur le site archéologique, a pour sa part été cité immeuble patrimonial par la Municipalité.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 21 août 2013

Une aide financière pour la restauration de la maison Marc-Aurèle-De Foy-Suzor-Coté

3 septembre 2013  |  Aucun commentaire

Le ministère de la Culture et des Communications a attribué une aide financière de près de 23 000 $ au propriétaire de la maison Marc-Aurèle-De Foy-Suzor-Coté, située à Victoriaville, pour effectuer des travaux de restauration.

Construite en 1859, cette maison de style cottage est classée à titre d’immeuble patrimonial en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. En plus de son architecture néoclassique, elle présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à l’artiste Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté. Véritable pilier de l’art au Québec, ce peintre et sculpteur a vu le jour et lancé sa carrière dans cette maison qui porte aujourd’hui son nom.

L’aide financière du ministère de la Culture et des Communications provient du Fonds du patrimoine culturel québécois et représente 40 % du coût des travaux admissibles, évalués à près de 60 000 $. Rappelons que l’objectif de ce fonds est de contribuer à la conservation et à la mise en valeur de biens culturels et de territoires ayant une valeur patrimoniale importante pour la nation québécoise.

De l’information additionnelle concernant la maison Marc-Aurèle-De Foy-Suzor-Coté figure sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 20 juin 2013

Classement des jardins de Métis et de la villa Estevan

3 septembre 2013  |  Aucun commentaire

Le ministère de la Culture et des Communications a procédé, le 26 juin dernier, au classement des jardins de Métis à titre de site patrimonial et de la villa Estevan à titre d’immeuble patrimonial, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

En effet, les jardins de Métis et la villa Estevan, situés dans la région du Bas-Saint-Laurent, présentent un intérêt patrimonial pour leur valeur à la fois historique, paysagère, ethnologique et architecturale.

De l’information additionnelle concernant les jardins de Métis et la villa Estevan figure sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 26 juin 2013

Vingt-huit projets soutenus dans le domaine du patrimoine culturel

3 septembre 2013  |  Aucun commentaire

Le ministère de la Culture et des Communications a annoncé, le 26 juin dernier, les résultats du premier appel de projets en patrimoine culturel. Cet appel de projets avait été lancé en décembre 2012, à la suite de l’entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel, dans le but d’inciter les organismes locaux, régionaux et nationaux ainsi que les municipalités et les MRC à participer activement à la mise en œuvre de cette nouvelle loi et à mettre en valeur des éléments distinctifs du patrimoine culturel.

Le Ministère a reçu un total de 135 demandes d’aide financière, parmi lesquelles 28 ont été retenues. Plusieurs projets intégreront les nouvelles dimensions couvertes par la Loi, soit le patrimoine immatériel, les paysages culturels patrimoniaux et les personnages, les événements et les lieux historiques. En savoir davantage sur les projets soutenus

L’aide financière du Ministère provient du volet 5 du Fonds du patrimoine culturel québécois. Ce fonds vise à préserver les témoins d’une histoire riche et unique, au bénéfice des générations présentes et futures. Il agit comme un puissant levier permettant de soutenir davantage de projets pour sauvegarder et promouvoir l’héritage collectif québécois.

Le prochain appel de projets en patrimoine culturel sera lancé le 9 septembre prochain.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 26 juin 2013

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés