Bulletins et communiqués

Patrimoine

Dévoilement des finalistes du concours Sauvez un bâtiment de chez vous

7 mai 2013  |  Aucun commentaire

La chaîne de télévision Historia a annoncé, le 15 avril dernier, les finalistes de son troisième concours Sauvez un bâtiment de chez vous. Ceux-ci seront soumis au vote populaire dès le 6 mai, après quoi la chaîne remettra 25 000 $ au projet de restauration qui aura suscité l’enthousiasme du plus grand nombre.

Les 10 finalistes ont été sélectionnés parmi des centaines de candidatures provenant des quatre coins du Québec.

Le vote se déroule du 6 mai au 2 juin sur le site Web historiatv.com. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par Historia, le 15 avril 2013

Lancement de la programmation de la Semaine du patrimoine de Shawinigan

7 mai 2013  |  Aucun commentaire

Le Conseil local du patrimoine de la Municipalité de Shawinigan a présenté, le 16 avril dernier, la programmation de la toute première Semaine du patrimoine de Shawinigan, qui se déroulera du 12 au 18 mai prochains.

La Semaine du patrimoine est une initiative découlant de l’adoption de la Politique du patrimoine, en 2011, et de son plan d’action.

Elle a notamment pour objectifs d’informer et de sensibiliser les citoyens quant à l’importance du patrimoine ainsi que de promouvoir celui-ci avec les différents intervenants du milieu.

Mentionnons que le Conseil local du patrimoine travaille depuis plusieurs mois à l’élaboration d’un guide spécialement conçu pour les propriétaires de résidences et de bâtiments répertoriés dans l’inventaire du patrimoine bâti de la Municipalité de Shawinigan. Lors d’une soirée spéciale qui se déroulera à la maison de la culture Francis-Brisson, il sera possible de découvrir ce nouvel outil qui facilitera les démarches d’intervention sur ces bâtiments qui sont des témoins importants de l’histoire de la municipalité et qui lui donnent sa personnalité.

Source : Communiqué diffusé par la Municipalité de Shawinigan, le 16 avril 2013

Un investissement pour préserver le patrimoine bâti dans les parcs La Fontaine et Jeanne-Mance, à Montréal

7 mai 2013  |  Aucun commentaire

La Ville de Montréal a annoncé trois projets de rénovation totalisant 5,9 millions de dollars et visant des bâtiments patrimoniaux des parcs La Fontaine et Jeanne-Mance de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Deux contrats seront accordés pour les travaux dans le parc La Fontaine. Le premier contrat, d’un montant de plus de 2,7 millions de dollars, vise des travaux de restauration de l’enveloppe et de réfection intérieure du centre Calixa-Lavallée. Le second contrat, d’un montant de plus de 2,9 millions de dollars, concerne la réfection de l’extérieur du chalet-restaurant et des travaux divers à l’intérieur du bâtiment.

L’architecte J. Albert Bernier a construit le centre Calixa-Lavallée en 1932. Le style du bâtiment est d’inspiration néorenaissance. L’immeuble, bien intégré dans son environnement naturel, est un bel exemple de l’architecture qui existait durant la crise économique des années 1930. On peut encore y admirer, au-dessus des entrées, les huit bas-reliefs dont les moules ont été conçus par le sculpteur Henri Hébert. Aujourd’hui, on y trouve l’organisme à but non lucratif Art neuf, divers autres organismes, une salle de spectacle et un libre accès à des toilettes publiques. Les travaux visent la réfection de la maçonnerie de pierre, la restauration des fenêtres de bois et le remplacement des gouttières. Par ailleurs, les toilettes seront accessibles universellement et bénéficieront de tables à langer.

Le chalet-restaurant, construit en 1951 dans un style typique de cette époque, a connu d’importantes rénovations en 2011, mais des interventions restent à faire. Les ailes, lieux d’incivilités et d’attroupements nocturnes, doivent être sécurisées, ce qui permettra au restaurant d’utiliser la terrasse. Par ailleurs, les loggias extérieures, insalubres en raison des animaux qui y accèdent, seront transformées en salles de réception. Le projet prévoit également la restauration de la maçonnerie, la réfection de la toiture, des réparations aux gouttières et l’ajout de sas d’entrée accessibles universellement et d’un ascenseur. Des travaux pour remédier à la prolifération de végétaux dans le bassin du parc La Fontaine seront aussi effectués.

Les travaux au parc Jeanne-Mance, totalisant 219 916 $, visent la réfection du kiosque de perception du tennis. Un bloc sanitaire pour les employés sera également ajouté à l’immeuble. La toiture, endommagée en 2009 et réparée temporairement, a besoin d’un nouveau recouvrement de cuivre pour empêcher les infiltrations d’eau. Le plancher de béton du kiosque, fissuré sur la majeure partie de sa surface, soulève des inquiétudes pour la sécurité des employés. La dalle sera démolie, un coupe-vapeur sera installé et une nouvelle dalle sera coulée. De plus, la maçonnerie profitera d’un rejointoiement.

Source : Communiqué diffusé par la Ville de Montréal, le 18 avril 2013

Émission d’un avis d’intention de classement du centre commercial et communautaire du domaine de l’Estérel, à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson

7 mai 2013  |  Aucun commentaire

Le ministère de la Culture et des Communications a émis, le 18 avril dernier, un avis d’intention de classement du centre commercial et communautaire du domaine de l’Estérel, à Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson, dans les Laurentides.

L’avis d’intention de classement vise l’enveloppe extérieure de la partie avant de l’immeuble, la Blue Room et la cage d’escalier principale. Un avis d’intention de délimitation d’une aire de protection autour de l’immeuble a également été émis.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 19 avril 2013

Des fouilles archéologiques dans un secteur de Gatineau

7 mai 2013  |  Aucun commentaire

Des fouilles archéologiques s’amorceront bientôt le long de la rue Jacques-Cartier, à Gatineau. Les experts s’attendent à découvrir des vestiges du passage des Amérindiens et des Européens, qui date de plusieurs siècles.

Ces fouilles précéderont de quelques semaines les travaux d’excavation prévus par Hydro-Québec pour enfouir les réseaux câblés de distribution dans le secteur. Cette opération s’inscrit dans le projet de réaménagement des berges de la rue Jacques-Cartier, un chantier de 42 millions de dollars qui doit s’amorcer sous peu.

L’entreprise Archéotec, responsable des fouilles, a produit une étude de potentiel archéologique pour le compte d’Hydro-Québec. Le document fait état de plusieurs sites d’intérêt le long de la zone de 2,4 km visée par les travaux. Les fouilles toucheront seulement les deux sites les plus intéressants, les autres demeurant toutefois sous surveillance.

Les berges des rivières Outaouais et Gatineau, qui se croisent à cet endroit, sont fréquentées depuis la préhistoire, selon les experts. Autochtones et Européens s’y rencontraient pour faire du commerce et la traite des fourrures.

Source : Nouvelle parue dans le journal Le Droit, le 27 avril 2013

Achat de l’église de Saint-Philippe par la Municipalité

7 mai 2013  |  Aucun commentaire

La Municipalité de Saint-Philippe, en Montérégie, a fait l’acquisition de son église au coût de 147 000 $. Construit en 1973 à la suite de l’incendie du précédent lieu de culte, le bâtiment servira de centre multifonctionnel tout en continuant d’accueillir les célébrations religieuses.

Les démarches de la Municipalité auprès de la paroisse pour devenir propriétaire de l’église remontent à l’an dernier. Les célébrations religieuses seront maintenues tant que la paroisse aura des besoins en ce sens. Toutes les installations à caractère religieux seront donc conservées dans l’édifice. Cependant, celui-ci sera adapté pour présenter, sur une base régulière et soutenue, des activités culturelles, sociales et communautaires.

Source : Nouvelle diffusée par TVA Nouvelles, le 29 avril 2013

Les citoyens se mobilisent pour la valorisation du patrimoine d’Arvida, à Saguenay

16 avril 2013  |  Aucun commentaire

Un comité de citoyens a été formé au cours des derniers mois dans le but de promouvoir les démarches de reconnaissance patrimoniale actuelles et futures pour le secteur d’Arvida, à Saguenay. Ces citoyens espèrent voir un jour leur quartier reconnu parmi les sites du patrimoine mondial protégés par l’UNESCO.

Ainsi, le Comité des citoyens pour la valorisation du patrimoine d’Arvida (CCVPA) veut mobiliser la population, entre autres par l’organisation d’activités variées et par la mise sur pied de projets ayant pour but de valoriser le secteur d’Arvida. Le CCVPA veut également amasser des fonds lors d’activités-bénéfice pour permettre que soient menées à bien les démarches de reconnaissance.

La première action posée par le CCVPA fut la mise en circulation de cartes de membre, rendues accessibles à tous ceux et celles qui désirent témoigner leur soutien à ce projet d’envergure. Ces cartes ont pour objectifs d’authentifier l’appui des gens, de les intéresser au projet ainsi que de les regrouper autour des démarches visant à faire reconnaître à l’échelle internationale le caractère patrimonial unique d’Arvida.

En plus de permettre au CCVPA de constituer une liste d’appuis, cette carte sera utilisée dans l’avenir pour donner accès aux détenteurs à certaines activités organisées dans le cadre de ce projet ainsi que comme moyen de communication et de transmission de l’information.

Source : Nouvelle diffusée par LBR.ca, le cyberjournal du Saguenay–Lac-Saint-Jean, le 21 mars 2013

La maison et atelier Rodolphe-Duguay bénéficiera d’une aide financière de 169 000 $

16 avril 2013  |  Aucun commentaire

Le ministère de la Culture et des Communications a accordé une aide financière de 169 000 $ pour la mise en valeur de la maison et atelier Rodolphe-Duguay, à Nicolet.

La maison et atelier Rodolphe-Duguay est un immeuble patrimonial classé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. Cet ensemble, qui comprend une résidence bâtie en 1854 et un atelier d’artiste construit en 1927, présente un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale. D’une part, Rodolphe Duguay, reconnu comme l’un des maîtres de la gravure au Canada, y naquit et y vécut par la suite avec sa femme, Jeanne L’Archevêque-Duguay, journaliste et poète. D’autre part, la résidence est représentative des maisons québécoises d’inspiration néoclassique. Aujourd’hui, la maison et atelier Rodolphe-Duguay a pour mission de promouvoir l’œuvre et le passage dans cette communauté de ces deux artistes, tout en sensibilisant le milieu au domaine des arts et en faisant connaître les créations artistiques de la région et d’ailleurs.

Le coût de ce projet est évalué à 246 000 $ et se répartit entre le Ministère et la Municipalité de Nicolet. La subvention de 169 000 $ du Ministère provient du Plan québécois des infrastructures et est versée en vertu du programme Aide aux immobilisations.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, le 4 avril 2013

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés