Bulletins et communiqués

Patrimoine

Bientôt un nouvel ouvrage mettant en valeur le patrimoine du Haut-Richelieu

6 décembre 2010  |  Aucun commentaire

La municipalité de Saint-Jean-sur-Richelieu a annoncé, le 26 novembre, la venue en 2011 d’un ouvrage mettant en valeur le patrimoine de la MRC du Haut-Richelieu. Un livre présentant l’architecture, les paysages et l’histoire des différentes municipalités du territoire sera publié au printemps 2011. Sous la forme d’un carnet de voyage, la publication de 150 pages comprendra plusieurs images et illustrations. Ce projet résulte d’un partenariat entre la municipalité de Saint-Jean-sur-Richelieu, le Conseil économique du Haut-Richelieu, l’Office du tourisme et des congrès, et les sociétés d’histoire de la région.

Source : Communiqué diffusé par la municipalité de Saint-Jean-sur-Richelieu, 26 novembre 2010

Mobilisation pour la sauvegarde du presbytère de l’église Saint-Stephen de Chelsea, en Outaouais

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Changement de vocation en vue pour le presbytère de l’église Saint-Stephen de Chelsea ! En effet, à la suite d’une entente conclue entre le conseil de fabrique de la paroisse Saint-Stephen et la nouvelle coopérative du Centre des arts, de la culture et du patrimoine de Chelsea, ce bâtiment retrouvera bientôt ses lettres de noblesse et accueillera des artistes et des artisans locaux. Bien que plusieurs travaux de rénovation soient nécessaires, de nombreux bénévoles et professionnels de la communauté ont offert leur aide afin de réaliser ceux-ci. La coopérative, qui paiera un loyer symbolique d’un dollar par année, devra par contre assumer les coûts de l’ensemble des travaux de rénovation, évalués à 270 000 $. Si les délais prévus sont respectés, le bâtiment pourrait ouvrir ses portes aux artistes dès mai 2011.

Source : Philippe Orfali. « Une vocation artistique pour un vieux presbytère », Le Droit, 31 octobre 2010

Une taxe pour sauvegarder nos églises ?

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Devrait-on imposer une taxe pour sauvegarder nos églises ? C’est à cette question qu’essaient de répondre les élus de la petite municipalité de Saint-Raphaël, dans la région de la Chaudière-Appalaches. Le conseil de fabrique de la municipalité de quelque 2368 habitants peine depuis un certain temps à trouver les fonds nécessaires pour l’entretien de l’église (l’électricité, le chauffage et les assurances); c’est pourquoi ce dernier a récemment fait une demande de subvention à la municipalité, une première au Québec. Afin de pouvoir verser une telle subvention, le conseil municipal n’a d’autre solution que d’augmenter les taxes municipales des citoyens. Une consultation publique à cet effet a d’ailleurs eu lieu en octobre. La population s’est montrée divisée et le maire devra prochainement trancher cette question délicate.

Source : Pierre-André Normandin. « Taxe pour l’église : Saint-Raphaël divisée », Le Soleil, 15 octobre 2010

Saguenay lance un guide d’interventions architecturales

8 novembre 2010  |  Aucun commentaire

La municipalité de Saguenay a lancé, le 27 octobre, un nouveau guide d’interventions architecturales pour les propriétaires souhaitant réaliser des travaux de rénovation sur un immeuble patrimonial. Ce guide a pour objectif d’aider les propriétaires et les résidants du quartier Sainte-Thérèse dans leurs travaux de rénovation extérieurs. En effet, les citoyens désirant effectuer des rénovations sur un immeuble patrimonial devront se soumettre aux nouvelles normes divulguées dans ce guide. Ces normes ont été mises en place afin de respecter le caractère patrimonial de l’arrondissement d’Arvida en vue d’une reconnaissance par l’UNESCO. Le guide est disponible ici

Source : Communiqué diffusé par la municipalité de Saguenay, 27 octobre 2010

Restauration de 100 bâtiments religieux québécois : d’autres projets dévoilés en région

8 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Bas-Saint-Laurent : Une somme de 16 661 $ sera versée par le gouvernement du Québec aux fabriques de Causapscal, du Bic et de Sainte-Luce pour soutenir la restauration de leur patrimoine religieux. L’aide permettra dans un premier temps la restauration du parvis de l’église Saint-Jacques-le-Majeur à Causapscal. Le coût total des travaux est estimé à 366 396 $. Le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF) y investit 256 477 $, alors que la communauté complète le financement. Puis, au Bic, la fabrique pourra compter sur une contribution financière du MCCCF de 419 652 $. Les travaux sont estimés à 599 503 $ et viseront la restauration de la toiture de l’église Sainte-Cécile. Finalement, la fabrique de Sainte-Luce entreprendra des travaux de restauration de la toiture et des galeries du presbytère. Ce projet nécessitera un investissement total de 200 760 $ et le MCCCF y contribue avec une aide financière de 140 532 $.

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine : Une somme de 39 605 $ a été versée le 20 octobre à la fabrique de Saint-François-Xavier pour soutenir la restauration du presbytère de Bassin aux Îles-de-la-Madeleine. L’aide financière permettra la consolidation des fondations du presbytère. Le coût total des travaux est estimé à 56 578 $. Le MCCCF y investit 39 605 $, alors que la communauté locale complète le financement.

Rappelons que le gouvernement du Québec a attribué, le 5 octobre, une somme de 18,6 millions de dollars au Conseil du patrimoine religieux du Québec pour la période 2010-2011 afin de restaurer les bâtiments religieux québécois. Une aide de 17 840 000 $ servira à la restauration de 100 lieux de culte et d’autres bâtiments à vocation religieuse construits avant 1945 et ayant une valeur patrimoniale importante. De plus, une somme de 760 000 $ est réservée principalement à la restauration du mobilier et des œuvres d’art que ces édifices renferment.

Sources :

Le pont Jean-De Lalande, à Salaberry-de-Valleyfield, sera restauré

8 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Le pont piétonnier Jean-De Lalande de Salaberry-de-Valleyfield, construit entre 1894 et 1895, sera prochainement restauré grâce à une aide financière du gouvernement du Québec totalisant 600 000 $. Il s’agit d’un pont métallique à poutres triangulées de type camelback dont il subsiste peu d’exemples au Québec. De plus, il est assemblé selon une ancienne technique, dite à chevilles, qui le rend articulé. Il s’agit de l’un des plus anciens ponts de ce type au Québec.

L’ensemble du projet est à la fois novateur et riche de retombées humaines et financières pour la région, notamment grâce à la détermination de la municipalité de Salaberry-de-Valleyfield et à la collaboration de la Société du vieux canal de Beauharnois. Notons également que les travaux se feront en collaboration avec la communauté : les plans et les devis techniques seront produits par les étudiants du programme de génie mécanique du Collège de Valleyfield, supervisés par la firme d’ingénierie responsable du projet, alors que les pièces seront usinées par les étudiants en soudure, dans le cadre d’un stage fourni par un atelier d’usinage local.

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 22 octobre 2010

Restauration de 100 bâtiments religieux québécois : des projets dévoilés dans plusieurs régions

24 octobre 2010  |  Aucun commentaire

Capitale-Nationale : Le gouvernement du Québec a dévoilé les noms des églises de la région de la Capitale-Nationale qui profiteront de subventions de près de 3,3 millions de dollars. Une aide financière de plus de 705 000 $ sera versée à l’église Saint-Michel de Sillery, notamment pour la réfection du système électrique et des travaux de maçonnerie; l’archevêché de Québec recevra une somme de plus de 869 000 $ pour entreprendre des travaux de mise aux normes et de sécurité en cas d’incendie, alors que l’église Chalmers-Wesley recevra une aide de 535 854 $ pour la restauration de ses clochers. Enfin, la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré recevra 730 000 $ pour la restauration de sa toiture.

Chaudière-Appalaches : Une aide financière totale de 566 204 $ a été attribuée par le gouvernement québécois pour la restauration de trois églises dans la région de Chaudière-Appalaches. Plus précisément, une somme de 414 800 $ sera versée pour la restauration de la maçonnerie de l’église de Saint-Isidore, un projet de 592 572 $. De plus, une aide financière de 110 345 $ servira à la restauration de la maçonnerie, des portes et des fenêtres de l’église de Saint-Victor, un projet de 157 635 $. Enfin, 41 059 $ permettront de restaurer la maçonnerie de l’église de Sainte-Marguerite, un projet de 58 655 $.

Estrie : Trois municipalités de l’Estrie se partageront une somme de 70 623 $ pour la restauration de leur église. En effet, les municipalités de Saint-Vital de Lambton, de Saint-Augustin-de-Woburn et de Sainte-Edwidge-de-Clifton obtiendront du gouvernement provincial des sommes respectives de 35 926 $, 325 500 $ et 409 197 $.

Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine : Une aide financière de 535 390 $ sera attribuée aux fabriques de Maria et de Sainte-Anne-des-Monts pour soutenir la restauration de leur église. L’aide versée permettra la réfection de la maçonnerie, des portes, des fenêtres et de la toiture de l’église Sainte-Brigitte de Maria. Le coût total des travaux est estimé à 397 987 $. Le gouvernement du Québec versera 278 590 $ dans le projet, alors que la communauté complètera le financement. À Sainte-Anne-des-Monts, la fabrique pourra compter sur une contribution financière du gouvernement du Québec de 256 800 $. Les travaux sont estimés à 365 000 $ et viseront la restauration partielle de la toiture de l’église.

Lanaudière : Une somme de 210 000 $ sera versée par le gouvernement du Québec à l’église de Sainte-Geneviève de Berthierville. Celle-ci permettra la restauration de la toiture et des clochers. Le coût total des travaux est estimé à 300 000 $. Une autre aide de 23 800 $ sera attribuée à l’église de Saint-Paul, située dans la ville du même nom, ce qui permettra de restaurer l’œil-de-bœuf de la façade. La communauté locale complétera le financement estimé à 34 000 $.

Montérégie : Le gouvernement du Québec accorde des subventions totalisant 2 415 700 $ pour soutenir la restauration de 16 églises, deux cathédrales, une basilique et une mission en Montérégie. L’aide financière versée permettra la réfection de toitures, de fenêtres, de clochers, de sacristies, de voûtes et de vitraux dans ces 20 lieux de culte montérégiens. Le coût total des travaux est estimé à 3 450 259 $. Consulter la liste des bâtiments concernés

Saguenay–Lac-Saint-Jean : Le gouvernement du Québec a annoncé l’attribution d’une aide financière totale de 335 750 $ pour soutenir la restauration de deux églises de Saguenay et d’une à Saint-Félicien. Une partie de l’aide versée permettra la restauration de l’église Sainte-Anne, dans l’arrondissement de Chicoutimi. Le coût total des travaux est estimé à 200 000 $. Le gouvernement du Québec y versera une somme de 140 000 $, alors que les communautés locales complèteront le financement. L’aide financière permettra également la restauration de l’église Saint-Dominique, dans l’arrondissement de Jonquière. Le coût total des travaux est estimé à 200 000 $. Le gouvernement québécois y investit une somme de 140 000 $, alors que les communautés locales complètent le financement. Finalement, une somme permettra la restauration de l’église de Saint-Félicien. Le coût total des travaux est estimé à 79 642 $, dont 55 750 $ proviennent du gouvernement du Québec. Les communautés locales complètent le financement. Ces projets totalisent un montant de 479 642 $.

Rappelons que le gouvernement du Québec a attribué, le 5 octobre, une somme de 18,6 millions de dollars au Conseil du patrimoine religieux du Québec pour la période 2010-2011 afin de restaurer les bâtiments religieux québécois. Une aide de 17 840 000 $ servira à la restauration de 100 lieux de culte et d’autres bâtiments à vocation religieuse construits avant 1945 et ayant une valeur patrimoniale significative. De plus, une somme de 760 000 $ est réservée principalement à la restauration du mobilier et des œuvres d’art que ces édifices renferment.

Sources :

Le gouvernement du Québec versera 18,6 millions de dollars pour la restauration de 100 bâtiments religieux

10 octobre 2010  |  Aucun commentaire

Une somme de 18,6 millions de dollars sera versée en 2010-2011 au Conseil du patrimoine religieux du Québec pour la restauration de bâtiments religieux québécois. Une aide de 17 840 000 $ servira à la restauration de 100 lieux de culte et d’autres bâtiments à vocation religieuse construits avant 1945 et ayant une valeur patrimoniale significative. De plus, une somme de 760 000 $ est réservée principalement à la restauration du mobilier et des œuvres d’art que ces édifices renferment. La subvention du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine couvre au maximum 70 % du coût total des travaux, estimés à plus de 26,4 millions de dollars, alors que les propriétaires de ces lieux de culte compléteront le financement en investissant 7,8 millions de dollars. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 5 octobre 2010

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés