Bulletins et communiqués

Recherches et statistiques

Les dépenses culturelles des Canadiens : trois fois plus élevées que celles des gouvernements

6 décembre 2010  |  Aucun commentaire

Hill Stratégies Recherche a publié, le 17 novembre, les résultats de l’étude Dépenses de consommation au chapitre de la culture en 2008. Celle-ci révèle que les Canadiens ont déboursé plus de 27 milliards de dollars pour l’achat de biens et de services culturels en 2008. Les 27,4 milliards de dollars consacrés par les consommateurs aux dépenses culturelles correspondent à 841 $ par résident au Canada. Les dépenses de consommation pour la culture sont trois fois plus élevées que les 9,2 milliards consacrés à la culture par tous les ordres de gouvernement en 2007-2008. De plus, on y observe que les Canadiens ont dépensé deux fois plus pour des spectacles sur scène (1,4 milliard) que pour des manifestations sportives (650 millions). Après réajustement pour l’inflation, les dépenses culturelles ont augmenté de 28 % entre 1997 et 2008, soit le double de la croissance de la population canadienne. Consulter le rapport complet

Source : Communiqué diffusé par Hill Stratégies Recherche, 19 novembre 2010

L’éducation musicale dans les écoles canadiennes, un équilibre fragile

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Hill Stratégies Recherche a présenté, en novembre, un rapport réalisé pour la Coalition pour l’Éducation en Musique au Canada concernant les avantages de l’éducation musicale pour les jeunes au Canada. Plusieurs recherches internationales approfondies sur le sujet ont déjà été réalisées, par contre, les données concernant les jeunes Canadiens étaient pratiquement absentes. L’enquête révèle un équilibre délicat : les écoles ont un réel besoin de fonds pour répondre à la demande pour des programmes de musique de qualité. Le sondage a été rempli par 1 204 écoles dans tout le Canada. Le rapport examine en profondeur la situation de l’éducation musicale dans les écoles du pays. Les répondants au sondage ont indiqué que les défis les plus courants touchent le financement de programmes, les espaces d’enseignement ainsi que le nombre d’enseignants spécialisés. Le financement de l’éducation musicale est un défi majeur dans les écoles et n’a manifestement pas suivi le rythme de la demande. De façon générale, dans les 10 dernières années, le financement pour l’éducation musicale a diminué dans de nombreuses écoles, tandis que la participation des étudiants a augmenté. Toutefois, certaines écoles ont noté des améliorations en ce qui concerne l’acquisition d’ordinateurs et de technologies d’enregistrement, le nombre ou la qualité des instruments, les visites d’artistes à l’école et la participation des étudiants à la musique. En savoir davantage

Source : Hill Stratégies Recherche. « L’éducation musicale dans les écoles canadiennes : Un équilibre fragile », novembre 2010

Le Conseil québécois du théâtre publie un rapport sur les conditions socioéconomiques des artistes de théâtre

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Réalisé à l’initiative du  Conseil québécois du théâtre (CQT), de  l’Association des compagnies de théâtre (ACT), de l’Association des producteurs de théâtre privé (APTP), de la Quebec Drama Federation (QDF), de Théâtres Associés inc. (TAI), de Théâtres Unis Enfance Jeunesse (TUEJ), de l’Association des professionnels des arts de la scène du Québec (APASQ), de l’Association québécoise des auteurs dramatiques (AQAD) et de l’Union des artistes (UDA),  le rapport de recherche Profil statistique de la saison théâtrale 2007-2008 a été publié le 15 novembre.

Celui-ci dresse un portrait de la saison théâtrale 2007-2008 et a été établi à partir des 375 productions de théâtre montées par 212 compagnies affiliées à des associations de producteurs ayant signé des ententes collectives avec l’UDA et l’APASQ. Il en ressort que 65 % des productions ont été présentées en saison initiale et que 35 % étaient des reprises de spectacles. Ces œuvres théâtrales ont été jouées durant 21 représentations en moyenne. L’ensemble de ces productions a engendré le versement de 12,3 millions de dollars en cachets d’interprètes et de concepteurs. Cette activité théâtrale a permis l’embauche de 1 168 interprètes, dont 45 % de femmes et 55 % d’hommes. Elle met en lumière la jeunesse des interprètes, car 45 % d’entre eux font partie de la tranche d’âge comprise entre 18 et 34 ans. Ils ont perçu 2,9 millions de dollars, soit un peu moins du tiers du total des cachets versés. L’étude permet d’établir le revenu moyen d’un artiste de théâtre à 8 765 $ pour la saison 2007-2008.

Au chapitre de la circulation des œuvres, 101 productions théâtrales sur 375, soit une sur quatre, ont été présentées dans le cadre d’une tournée, que ce soit au Québec, dans le reste du Canada ou à l’international. Une analyse plus fine indique que des 97 productions ayant circulé au Québec, 67 % se rangent dans la catégorie théâtre jeunes publics. Sur le plan du rayonnement international, 26 productions, dont 14 en théâtre jeunes publics, se sont déplacées hors de nos frontières, ce qui représente 8 % de la totalité des productions de cette saison théâtrale. Les chiffres liés au nombre de représentations font apparaître qu’il s’est donné six fois plus de représentations de théâtre québécois en France que dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En savoir davantage

Source : Communiqué diffusé par le Conseil québécois du théâtre, 15 novembre 2010

Recherche sur la situation et les besoins des artistes âgés au Canada

22 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Le rapport d’une recherche concernant la situation et les besoins des artistes âgés au Canada a été publié par Hill Stratégies Recherche le 9 novembre. Cette recherche comprends trois éléments : des modèles pertinents ailleurs dans le monde, la situation des artistes âgés canadiens, dont un sondage sur papier et en ligne ainsi que des rencontres de groupes témoins, et les services offerts actuellement aux artistes âgés au Canada. L’origine de cette recherche remonte à 2006, lorsque des associations d’artistes et des particuliers se sont rassemblés en réaction aux difficultés importantes croissantes auxquelles faisaient face les artistes âgés du Canada. En 2009, dans le but de concevoir des programmes et des services, ils ont inauguré le Projet de recherche sur les artistes âgés (PRAA), une étude permettant d’analyser la situation, les besoins et les intérêts des artistes âgés du Canada. Consulter le rapport

Source : Hill Stratégies Recherche. « La situation et les besoins des artistes âgés au Canada », novembre 2010

Statistiques sur l’industrie du film et de la production télévisuelle indépendante au Québec

8 novembre 2010  |  Aucun commentaire

L’année 2009 marque un jalon important dans l’implantation des technologies numériques au sein de l’industrie cinématographique québécoise. En effet, selon les plus récents chiffres publiés en octobre par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ) de l’Institut de la statistique du Québec, 71 des 107 tournages québécois de 2009 ont été réalisés en format numérique haute définition, tandis que 39 % des cinémas et 13 % des écrans sont maintenant équipés de projecteurs numériques 3D.

De plus, le nombre de films québécois projetés dans les cinémas et ciné-parcs est passé de 60 films en 2008 à 89 films en 2009, dont 59 nouveautés. Cette augmentation témoigne de la vitalité de la création et de l’usage croissant du numérique comme format de diffusion. La popularité des films québécois est d’ailleurs particulièrement importante à l’extérieur de la région métropolitaine, alors que dans cette région, les films québécois n’ont attiré que 7 % de l’assistance. Consulter le rapport complet

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 21 octobre 2010

Les conditions de travail dans le réseau canadien des centres d’artistes autogérés et des centres en arts médiatiques indépendants à l’automne 2009

8 novembre 2010  |  Aucun commentaire

La Conférence des collectifs et des centres d’artistes autogérés (ARCA) et l’Alliance des arts médiatiques indépendants (AAMI) ont présenté en octobre le résultat d’un sondage majeur sur la rémunération et les conditions de travail au sein des centres d’artistes à but non lucratif au Canada. Le sondage a été effectué auprès des 80 organismes membres de l’AAMI et de 169 centres affiliés au réseau de la Conférence à l’automne 2009.

Effectuée pour la première fois à la grandeur du pays, cette étude représente un sondage quantitatif et une analyse statistique sur les conditions de travail dans les centres d’artistes et les centres en arts médiatiques indépendants. Cette publication permettra de sensibiliser les organismes artistiques, les représentants en art ainsi que les subventionnaires publiques sur la situation des travailleurs culturels dans ces organismes et servira de base de représentation pour ceux-ci. Consulter le rapport Les conditions de travail dans le réseau canadien des centres d’artistes autogérés et des centres en arts médiatiques indépendants à l’automne 2009

Source : Communiqué diffusé par l’AAMI, 19 octobre 2010

RIDEAU présente une analyse du financement municipal chez les diffuseurs pluridisciplinaires

8 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Le Réseau indépendant des diffuseurs d’événements artistiques unis (RIDEAU) a présenté, le 2 octobre, le rapport de la phase II de l’Étude sur les coûts de la diffusion chez les diffuseurs pluridisciplinaires. Cette phase II a été commandée par les membres de RIDEAU devant la nécessité d’une analyse plus approfondie du soutien municipal aux organismes de diffusion.

L’étude de 2010 a permis de préciser les montants de ce soutien au moyen d’une nouvelle enquête par questionnaire réalisée auprès de tous les diffuseurs ayant mentionné recevoir du financement municipal ou régional au moment de l’étude réalisée en 2009. Globalement, la qualité des réponses et le taux de réponse sont excellents, ce qui permet à RIDEAU d’affirmer que les résultats reflètent la situation des diffuseurs étudiés.

On y constate entre autres que quelque 68 % des aides municipales sont destinées au fonctionnement et aux activités de programmation courante. Les autres types de programmation (activités spéciales, programmation estivale, etc.) correspondent à 6 % du soutien. Les sommes consacrées particulièrement à la gestion du lieu de diffusion représentent quant à elles 15 % des aides accordées. Seulement 16 % des sommes destinées au fonctionnement et aux activités de programmation courante sont soumises à des contraintes particulières. Toutefois, dans le cas des autres types de programmation et du soutien aux activités amateurs, la proportion des aides soumises à des contraintes particulières atteint respectivement 46 % et 39 %. De plus, on remarque que les sommes versées par les instances régionales sont 14 fois inférieures aux aides municipales. Pour en savoir davantage sur ce rapport, consultez-le en ligne

Sources :

Recherche sur les avantages sociaux et économiques des quartiers créatifs

8 novembre 2010  |  Aucun commentaire

Le dernier numéro de Recherches sur les arts, publié par Hill Stratégies Recherche, présente quatre rapports qui examinent les avantages sociaux et économiques des quartiers créatifs. Consulter ce rapport

Importance des lieux artistiques : effets et perspectives de trois études de cas tirés des premiers aménagements de Artspace Projects
Ce rapport examine les effets sociaux, économiques et physiques de deux coopératives d’artistes et d’un centre d’arts visuels à Minneapolis-St. Paul, au Minnesota. Le rapport relate que « ces lieux d’artistes ont généré des avantages évidents pour les artistes locataires ainsi que pour le quartier et la région environnante ». Plus précisément, l’étude « trouve des preuves que ces lieux d’artistes soutiennent, attirent et aident à retenir les artistes entrepreneurs qui accroissent la compétitivité économique des régions ». Attirer des visiteurs, qui font des dépenses auxiliaires, dans la région, accroître la participation civique et la sécurité et « fournir de nouveaux lieux ouverts au public » comptent parmi les avantages économiques et sociaux.

Régions culturelles « naturelles » et revitalisation des quartiers
Cette recherche maintient que le secteur culturel peut être perçu comme un écosystème central à l’architecture d’une collectivité, et qui repose sur quatre dimensions clés : le capital social, les immobilisations publiques, les relations avec le marché et, enfin, les mouvements de l’information, des capitaux et des gens.

Cartographie des artistes et des travailleurs culturels dans les grandes villes du Canada
Ce rapport propose une analyse des artistes habitant dans divers quartiers de Montréal, d’Ottawa, de Toronto, de Calgary et de Vancouver en 2006. Il dresse, pour chacune de ces cinq villes, la liste des 10 quartiers ayant la plus forte concentration d’artistes. Environ 22 000 artistes habitent dans ces 50 quartiers, ce qui représente 41 % des artistes de ces villes et 16 % de tous les artistes au Canada. Comme 41 % de l’ensemble des artistes de ces villes habitent dans les quartiers les plus artistiques, le rapport observe que le développement culturel des villes est en partie une question d’aménagement des quartiers.

Ancrer un habitat créatif
Cette recherche propose des listes d’« éléments d’infrastructure de base » pouvant améliorer les quartiers créatifs. Les lieux de vie ou de travail et de création ou de production mis en valeur par le rapport comprennent les lieux de vie ou de travail d’artistes, les coopératives et les résidences d’artistes, les studios d’artistes, les locaux commerciaux, les studios médiatiques ou d’enregistrement, les plateaux de cinéma, les ateliers de production et les salles de répétition.

Source : Hill Stratégies Recherche. « Avantages sociaux et économiques des quartiers créatifs », Recherches sur les arts, vol. 9, no 4, octobre 2010

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés