Bulletins et communiqués

Recherches et statistiques

Les nouvelles formes de participation du public muséal

19 décembre 2011  |  Aucun commentaire

getting-inUne étude menée par la James Irvine Foundation, aux États-Unis, démontre, en se basant sur les résultats d’enquêtes faites auprès de plus de 100 organisations culturelles à but non lucratif des États-Unis, d’Australie et de la Grande-Bretagne, qu’il se crée actuellement de nouvelles formes de participation du public dans les musées. Les visiteurs choisissent de s’investir davantage par de nouveaux moyens :  la participation collective, la cocréation et le public-artiste en sont des exemples. Les organismes culturels qui cherchent de nouvelles manières d’attirer le public trouveront dans cette étude de multiples pistes. Consulter le rapport (en anglais seulement)

Source : Réseau canadien d’information sur le patrimoine. « Participation collective, cocréation et public-artiste : de nouvelles formes de participation du public muséal », Bulletin de nouvelles, décembre 2011

L’impact économique du tourisme culturel en 2007 au Canada

19 décembre 2011  |  Aucun commentaire

Hill Stratégies Recherche a publié en décembre les résultats d’une étude menée en 2007 sur l’impact économique du tourisme culturel et sportif au Canada. Au chapitre des recettes touristiques, le rapport indique qu’en 2007, les touristes qui ont participé à des activités culturelles ont dépensé un total de huit milliards de dollars. En matière d’impact économique net, les touristes culturels ont généré une activité économique de 5,1 milliards de dollars, créé plus de 110 000 emplois à temps plein et versé 419 millions de dollars en revenus de taxation. En savoir davantage au sujet de cette étude

Source : Hill Stratégies Recherche. « L’impact économique du tourisme culturel et sportif au Canada en 2007 », Recherches sur les arts, décembre 2011, vol. 10, no 6

Une recherche sur la situation des diplômés américains en arts

5 décembre 2011  |  Aucun commentaire

Hill Stratégies Recherche a publié en novembre les résultats d’une recherche effectuée par l’Indiana University Center for Postsecondary Research qui explore les débouchés des diplômés en arts visuels ou en arts de la scène aux États-Unis.

Chaque année, quelque 120 000 diplômes en arts visuels ou en arts de la scène sont accordés aux États‐Unis. Se fondant sur une enquête menée auprès de 13 581 diplômés issus de 154 écoles secondaires d’art, de collèges d’art, de conservatoires, d’écoles et de départements de beaux‐arts de niveau universitaire, ce rapport avance que la majorité des diplômés en arts se trouvent des emplois satisfaisants. Plus précisément, 92 % des diplômés qui désirent travailler ont un emploi et les deux tiers des répondants affirment que leur premier emploi correspondait étroitement au type de travail qu’ils désiraient.

On constate également que, parmi les diplômés en arts qui avaient l’intention de devenir des artistes professionnels, 53 % travaillent actuellement en tant qu’artistes professionnels et 21 % ont déjà travaillé en tant qu’artistes professionnels. Environ un quart (26 %) de ceux qui aspiraient à devenir des artistes professionnels ne le sont jamais devenus. Les principaux motifs invoqués par ceux qui ont cessé d’être des artistes professionnels ou qui n’ont pas réussi à le devenir sont la rémunération plus élevée ou stable dans d’autres domaines et l’absence de travail en tant qu’artistes. Consultez le rapport complet pour une meilleure vue d’ensemble des résultats de cette recherche

Source : Hill Stratégies Recherche. « Les bifurcations de la route : les nombreuses voies des anciens des arts », Recherches sur les arts, novembre 2011, vol. 10, no 5

L’emploi salarié dans les industries culturelles au cours des 20 dernières années

5 décembre 2011  |  Aucun commentaire

L’Institut de la statistique et des communications du Québec a publié le 28 novembre le bulletin Optique culture numéro 12 intitulé L’emploi salarié dans certaines industries de la culture et des communications, de 1991 à 2010.

Celui-ci présente une étude démontrant que la plupart des industries culturelles ont enregistré une augmentation importante de leur nombre d’emplois salariés de 1991 à 2010. Ce nombre a augmenté de 312 % dans l’industrie de la télévision payante et spécialisée, de 134 % dans les compagnies d’art d’interprétation et de 89 % dans les établissements du patrimoine.

Au cours de la même période, les industries culturelles qui comptent le plus grand nombre d’emplois salariés, soit la radio et la télévision généraliste et l’édition de livres, de journaux et de périodiques, enregistrent les plus fortes contractions de leur main-d’œuvre salariée. L’industrie de la radio et de la télévision généraliste a perdu 20 % de ses emplois salariés et celle de l’édition, 10 %.

La croissance de l’emploi salarié dans les industries culturelles se caractérise par un rythme supérieur à celui de l’ensemble des industries au cours de la première décennie, puis par un net ralentissement. En effet, l’emploi salarié dans les principales industries culturelles du Québec affiche un taux de croissance annuel moyen de 1,6 % de 1991 à 2002 et de – 0,5 % de 2002 à 2010. Au cours des mêmes périodes, dans l’ensemble des industries, le nombre d’emplois salariés a crû annuellement de 1,0 % et de 1,5 %.

Par rapport à celles de l’Ontario, les principales industries culturelles québécoises font bonne figure avec un taux de croissance annuel moyen de l’emploi salarié de 0,7 %, par rapport à 0,2 % en Ontario de 1991 à 2010. De plus, la part de la main-d’œuvre salariée des industries culturelles dans l’ensemble des emplois salariés au Québec est passée de 1,5 % en 1991 à 1,4 % en 2010, tandis qu’en Ontario, cette part est passée de 1,6 % à 1,3 %. Consulter le rapport complet

Source : Communiqué diffusé par le gouvernement du Québec, 28 novembre 2011

Une étude sur les pratiques artistiques des jeunes Canadiens en dehors de l’école

21 novembre 2011  |  Aucun commentaire

La participation aux activités artistiques et de lecture des enfants en dehors de l’école en 2008, le 35e rapport de la série Regards statistiques sur les arts de Hill Stratégies, propose un premier examen des données provenant de l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes portant sur la fréquence à laquelle les enfants du Canada de trois à sept ans participent aux activités artistiques et de lecture en dehors de l’école. On y apprend d’une part que 18 % des enfants de trois à sept ans suivent des leçons ou des cours hebdomadaires de musique, d’art ou d’activités non sportives. D’autre part, 80 % d’entre eux suivent « rarement ou jamais » de tels cours ou leçons. Les autres 2 % en suivent « environ une fois par mois ».

En outre, 35 % des enfants de trois à sept ans prennent des leçons ou des cours hebdomadaires de danse, de gymnastique ou d’arts martiaux (ou « activités physiques organisées »). En revanche, environ les deux tiers (64 %) des enfants n’assistent « presque jamais » à de tels cours. Seulement 1 % des enfants de tous les groupes d’âge suivent des cours ou des leçons de danse, de gymnastique ou d’arts martiaux « environ une fois par mois ».

Une majorité d’enfants lisent de leur propre initiative chaque jour : 73 % des enfants de trois ans le font (y compris ceux qui « feuillettent des livres »), de même que 68 % des enfants de quatre et de cinq ans, et que 70 % des enfants de six ans. Le pourcentage est inférieur pour les enfants de sept ans : 52 % lisent par plaisir chaque jour. Pour en savoir davantage, consultez le rapport complet

Source : Hill Stratégies Recherche. « Augmentation du nombre d’enfants qui prennent des leçons de musique, d’art ou de danse en dehors de l’école », Recherches sur les arts, 16 novembre 2011, vol. 10, n° 1

Une étude portant sur l’engagement dans les arts en Ontario

7 novembre 2011  |  Aucun commentaire

Le Conseil des arts de l’Ontario a publié le 13 octobre les résultats d’une étude sur l’engagement dans les arts en Ontario. Elle examine la gamme complète des activités artistiques, depuis les activités traditionnelles jusqu’aux pratiques personnelles, en passant par la participation par l’intermédiaire de médias électroniques, imprimés et numériques.

Elle explore également l’importance des activités artistiques pour les Ontariens, les milieux où ces activités se déroulent, les relations entre les pratiques personnelles et celles où l’on est spectateur, et les tendances de l’engagement selon les régions et des regroupements démographiques comme l’âge et le sexe. En savoir davantage et consulter le rapport.

Source : Communiqué diffusé par le Conseil des arts de l’Ontario, 13 octobre 2011

De nouvelles statistiques sur les établissements du patrimoine au Canada

7 novembre 2011  |  Aucun commentaire

Statistique Canada a publié récemment les résultats d’une enquête menée en 2009 au sujet des établissements du patrimoine au pays. Dans cette étude, on peut constater que les établissements du patrimoine au Canada, hormis les parcs naturels et les archives, ont généré des revenus d’exploitation de 1,23 milliard de dollars en 2009. Ces revenus d’exploitation proviennent des contributions privées et gouvernementales, des droits d’entrée, des ventes et des cotisations, et de diverses sources.

Les revenus totaux d’exploitation en 2009 ont augmenté de 3,1 % par rapport à l’année précédente. Les établissements sans but lucratif ont contribué majoritairement à ceux-ci, soit dans une proportion de 91,3 %. Les trois provinces les plus peuplées sont à l’origine de la plupart des recettes de l’industrie : l’Ontario (41,9 %), le Québec (26,3 %), et la Colombie-Britannique (13,4 %). En savoir davantage et consulter le rapport

Source : Site Internet de Statistique Canada

Un sondage sur le bénévolat des Québécois

24 octobre 2011  |  Aucun commentaire

Le dernier bulletin de l’Observatoire québécois du loisir présente les résultats de l’étude Bénévolats nouveaux, approches nouvelles, réalisée par David Leclerc, professionnel de recherche au Laboratoire en loisir et vie communautaire de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

S’appuyant sur les constats provenant d’études antérieures, le sondage effectué par Léger Marketing dans le cadre de cette étude montre clairement la diversification des lieux et des cadres de l’engagement bénévole. Les nouvelles pratiques en matière de bénévolat posent des défis de taille aux organismes et aux gestionnaires de bénévoles. Cette situation est palpable au quotidien dans le monde du bénévolat au Québec. D’un côté, les organismes affirment avoir de la difficulté à recruter et à garder leurs bénévoles, tandis que de l’autre, plusieurs bénévoles fortement engagés se questionnent sur l’effritement du bénévolat. À l’initiative du Réseau de l’action bénévole du Québec, l’étude a défini et mesuré les mouvements et les tendances dans l’ensemble des dimensions qui composent l’action bénévole. Consulter le rapport

Source : David Leclerc. Bénévolats nouveaux, approches nouvelles : le bénévolat des Québécois selon un sondage de Léger Marketing, bulletin de l’Observatoire québécois du loisir, vol. 9, n°4, 2011

Nos partenaires

Abonnez-vous au Bulletin Le réseau

Recevez par courriel notre bulletin bi-mensuel essentiel pour suivre l'actualité culturelle locale, nationale et internationale.

© Les Arts et la Ville, tous droits réservés