Politique québécoise sur la réussite éducative: dévoilement de la stratégie Tout pour nos enfants

Politique québécoise sur la réussite éducative: dévoilement de la stratégie Tout pour nos enfants

En présentant cette semaine la stratégie Tout pour nos enfants ⎼ destinée aux enfants de zéro à huit ans ⎼ dans le cadre de la Politique québécoise sur la réussite éducative, le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, a mis de l’avant l’indispensable nécessité d’initiatives novatrices en littératie, affirme l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ). L’Union salue cette volonté politique et assure que les écrivains sont prêts à transmettre cet « amour de la lecture » que le ministre veut valoriser.

« La littératie est l’aptitude d’interagir avec le langage pour donner un sens à notre monde », indique Charles Prémont, écrivain, administrateur de l’UNEQ et initiateur de la Journée Lire pour réussir. « Évidemment, cela implique la capacité de lire et d’écrire, mais au-delà de ces compétences, une culture de la lecture éveille la curiosité, favorise la compréhension et incite à l’ouverture d’esprit. »

Laurent Dubois, directeur général de l’UNEQ, souligne « qu’une société lettrée est une société plus tolérante. La lecture a souvent des connotations négatives et contraignantes à l’école; il est grand temps que cela évolue. Nous devons montrer aux plus jeunes, comme aux adultes, que lire est une source fantastique de plaisir, d’imagination, de découvertes, d’ouverture. Il est temps de valoriser toutes les lectures et de s’amuser avec les livres! » Lire le texte intégral

Partager sur Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page