Programme d’initiation à la culture – Ville de Mont-Laurier

Programme d’initiation à la culture – Ville de Mont-Laurier

Grâce à un partenariat avec la Commission scolaire Pierre-Neveu et le Cinéma Laurier, la Ville de Mont-Laurier a mis en place des programmes pour favoriser l’accès au théâtre et aux arts de la scène pour les plus jeunes : l’Aventure T, Transit T et l’Accès-soir de théâtre. Par la mise en place, entre autres, d’un système de transport visant à contrer l’éloignement territorial, d’une politique de tarification adaptée et d’une programmation multidisciplinaire, la Ville et ses partenaires ont réussi à faire augmenter la fréquentation des salles de théâtre et de cinéma de façon notable et durable.

L’Aventure T et Transit T

L’Aventure T, une programmation multidisciplinaire des arts de la scène qui alterne entre le théâtre, la danse et la musique, permet d’accueillir plus de 2 250 élèves du primaire deux fois par année. Ce programme est récurrent depuis le début, en 1993, et représente une assistance annuelle de 4 500 spectateurs captifs, soit l’ensemble de la clientèle régionale âgée de 5 à 12 ans.

L’aventure T a connu un tel succès qu’en 1996, la Commission scolaire et la Ville ont décidé de prolonger au secondaire l’action entreprise au primaire par ce premier programme en créant Transit T. Ainsi, environ 2 000 élèves assistent, une fois par année, et ce, pour toute la durée de leur secondaire, à une production théâtrale. Le programme alterne entre le théâtre de création, le théâtre de répertoire et le théâtre contemporain. Transit T est récurrent et rejoint toute la clientèle scolaire âgée de 13 à 18 ans. Au terme de son parcours académique, un jeune de la région aura donc assisté à 19 productions en arts de la scène… rien de moins!

L’Aventure T et Transit T sont des pratiques innovatrices par leur esprit d’universalisation de la fréquentation théâtrale. Elles proposent une solution durable à l’éloignement territorial auquel le jeune public est confronté. Par ailleurs, elles permettent une tarification uniformisée grâce à l’appui des partenaires impliqués, de la MRC d’Antoine-Labelle et des Caisses Desjardins de la région. En plus d’initier et de familiariser les jeunes aux arts de la scène, ces programmes permettent d’intégrer un volet éducatif à la diffusion théâtrale tout en favorisant une intégration à long terme de la pratique culturelle chez le citoyen en devenir.

L’Accès-soir de théâtre

Quant à l’Accès-soir de théâtre, il s’agit d’un abonnement au théâtre qui s’adresse aux jeunes de 14 à 21 ans. Initié en 2003-2004 avec le soutien d’une subvention de Patrimoine canadien qui visait à rendre plus accessible la culture aux jeunes étudiants, ce programme permet de rendre financièrement plus abordable la fréquentation des pièces de théâtre pour les jeunes inscrits dans une institution d’enseignement (du secondaire 3 à la fin des études collégiales). De plus, le programme comprend un service de transport régional qui dessert systématiquement chaque municipalité de la MRC d’Antoine-Labelle.

Guidé par des incitatifs de fidélisation et d’assiduité de la fréquentation théâtrale, l’Accès-soir de théâtre est une approche qui favorise la prévention du décrochage culturel. De plus, ce programme permet de pousser encore plus loin la démarche entreprise avec l’Aventure T et Transit T. Il assure une cohérence et une continuité des mesures mises en place par la Ville pour développer l’auditoire de théâtre auprès du jeune public de la MRC d’Antoine-Labelle.

 

Par ailleurs, la Ville a établi, dès la fin des années 1980, un partenariat inusité avec le Cinéma Laurier en créant le programme Ciné-congé. En effet, à cette époque, les salles de cinéma indépendantes du Québec ont été nombreuses à fermer leurs portes. À Mont-Laurier, la situation était fragile. Pour accroître le niveau de fréquentation du Cinéma Laurier, la Ville a mis en place le programme Ciné-congé qui, comme son nom l’indique, visait à offrir une sortie au cinéma aux enfants lors des congés scolaires.

La fréquentation massive du cinéma par les enfants a eu un effet sur l’assiduité de la clientèle au fil des ans. Le Cinéma Laurier s’est refait une beauté pour le plaisir et le confort de tous, et la tarification introduite progressivement n’a pas réduit l’engouement pour cette activité, très populaire auprès des jeunes et grandement appréciée des parents.

Source : La culture mise en pratique[s] – Treize projets exemplaires issus de nos collectivités, Les Arts et la Ville, 2011.

Crédit photo : Zoom Studio Photo

Partager sur Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page