Cinq municipalités québécoises accueilleront une clinique culturelle sur l’Agenda 21 de la culture cet hiver

Cinq municipalités québécoises accueilleront une clinique culturelle sur l’Agenda 21 de la culture cet hiver

Pour publication immédiate

COMMUNIQUÉ

Cinq municipalités québécoises accueilleront une clinique culturelle sur l’Agenda 21 de la culture cet hiver

Québec, le 21 janvier 2019. – Le réseau Les Arts et la Ville est fier d’annoncer l’identité des cinq municipalités québécoises sélectionnées pour tenir une clinique culturelle au sein de leur collectivité en 2019. Il s’agit des villes de Trois-Rivières, de Sutton et de Baie-Saint-Paul, ainsi que des MRC d’Argenteuil et du Fjord-du-Saguenay. Grâce au soutien du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), ces cinq municipalités pourront bénéficier de l’expertise et de l’accompagnement du Réseau pour développer durablement leur communauté par l’entremise de la culture. Trois-Rivières ouvre le bal le 22 janvier prochain.

Qu’est-ce qu’une clinique culturelle ?

Une clinique culturelle est un atelier d’accompagnement offert à une municipalité locale ou régionale ou encore à un arrondissement urbain qui souhaite commencer ou poursuivre un travail d’implantation de l’Agenda 21 de la culture sur son territoire. Animée par un expert, elle a pour objectif de faire émerger, par un travail participatif et transversal, une vision commune et des pistes d’action qui mobilisent les acteurs du milieu. La municipalité ou l’arrondissement participant assume le leadership et est porteur du dossier au niveau local.

Dix municipalités ont répondu à l’appel de candidatures lancé par Les Arts et la Ville en avril 2018. Les candidats devaient être membres du réseau Les Arts et la Villes, exposer leurs motivations à participer à une clinique et démontrer que le contexte était favorable à un tel exercice.

Situations et motivations

Trois-Rivières – 22 janvier 2019
Deuxième plus vieille ville du Québec, Trois-Rivières place la culture, depuis l’adoption de sa première politique culturelle (renouvelée en 2010), comme un moteur de son développement durable et de sa transformation. Dans la foulée de la nouvelle politique culturelle du Québec, la Ville souhaite réviser la sienne et l’orienter davantage vers la participation citoyenne, tout en conservant ses acquis en matière de diffusion artistique et de développement du tourisme culturel. De plus, la Ville a entamé une démarche de révision de sa politique de développement durable avec l’intention de tisser des liens avec ses autres politiques municipales. Dans ce contexte, la clinique culturelle constitue, pour Trois-Rivières, une plateforme toute désignée pour construire une vision globale de son développement.

MRC d’Argenteuil – 14 février 2019
Constituée de neuf municipalités locales, la MRC d’Argenteuil compte sur un riche paysage et un patrimoine culturel important. Pour faire face aux défis socioéconomiques et démographiques de la région, la MRC souhaite augmenter son pouvoir d’attractivité en misant sur ses forces et ses éléments distinctifs. Afin d’y arriver, elle envisage notamment de renouveler sa politique culturelle, adoptée en 2005, et ce, en concordance avec la nouvelle politique culturelle du Québec. De plus, dans le cadre de sa planification stratégique, la MRC s’est clairement positionnée en faveur d’un développement territorial qui soit en harmonie avec les grands principes du développement durable. Ainsi, la clinique culturelle constitue un exercice tout indiqué pour amorcer le travail qui conduira la MRC, à terme, à se doter d’orientations pour développer durablement sa communauté et son territoire par l’entremise de la culture.

Sutton – 26 février 2019
Située à la frontière du Vermont, Sutton est reconnue pour ses paysages, la vitalité de son milieu culturel local et son territoire protégé, constitué de terres privées. Riche d’une importante communauté artistique, la municipalité s’est dotée d’une politique culturelle en 2007 de même que d’un plan de développement culturel en 2012, lequel est basé sur l’Agenda 21 de la culture. La clinique culturelle est pour Sutton l’occasion de dresser une vue d’ensemble des grands enjeux de son milieu et d’insuffler une nouvelle dynamique de développement. Cet exercice lui servira notamment à élaborer un nouveau plan d’action culturel afin d’aborder différemment les défis auxquels elle fait face.

Baie-Saint-Paul –15 mars 2019
Plus importante ville de la MRC de Charlevoix, Baie-Saint-Paul est parmi les premières villes du Québec à avoir adopté une politique culturelle (en 2000). En 2006, elle s’est également dotée d’une politique de développement durable et elle en est au troisième plan d’action de son Agenda 21 local. La culture est toujours au cœur des priorités de la municipalité ; elle est intégrée dans ses différentes stratégies d’intervention. La clinique culturelle constituera un jalon important dans le processus qu’amorcera Baie-Saint-Paul pour réviser sa politique culturelle, en initiant une dynamique de collaboration avec les acteurs de différents secteurs de sa collectivité.

MRC du Fjord-du-Saguenay –28 mars 2019
Reconnue pour ses paysages exceptionnels, la MRC du Fjord-du-Saguenay a adopté une politique culturelle en 2009 et signé plusieurs ententes de développement culturel, et ce, sur un vaste territoire dont la superficie représente tant une richesse qu’un défi. En 2019, la MRC souhaite amorcer un processus de mise à jour de sa politique culturelle afin que celle-ci tienne compte des réalités d’aujourd’hui de même que de la nouvelle politique culturelle du gouvernement du Québec. De plus, avec sa nouvelle politique, la MRC veut se doter d’une vision globale qui prenne en considération la notion de développement durable ainsi que l’Agenda 21 de la culture tout en insufflant une nouvelle dynamique de planification dans la région.

À propos du réseau Les Arts et la Ville

Le réseau Les Arts et la Ville outille les communautés du Québec et des francophonies acadienne et canadienne afin qu’elles utilisent pleinement le potentiel de la culture pour développer durablement leurs milieux de vie et renforcer le tissu social. Son action est fondée sur l’information et la sensibilisation, la mobilisation et l’inspiration – par la mise en valeur de pratiques exemplaires – ainsi que la formation et l’accompagnement de ses membres.

Créé en 1987, le réseau Les Arts et la Ville compte près de 500 membres du monde municipal et 150 membres du monde de la culture et ses alliés. Il rassemble ainsi des milliers d’élus et de fonctionnaires municipaux, d’artistes et de travailleurs culturels œuvrant à la création de communautés vibrantes. Solidement implanté au Québec, il représente plus de 75 % de sa population.

– 30 –

Source : Les Arts et la Ville

Information
David Pepin
Tél. : 418 691-7480

www.arts-ville.org

Nos partenaires